Pandémie de Covid-19 au Maroc — Wikipédia

Pandémie de Covid-19 au Maroc — Wikipédia
4.9 (98%) 32 votes
 


Pandémie de Covid-19 au Maroc

Map of the 2020 coronavirus pandemic in Morocco.svg
Carte du Maroc avec le nombre des cas confirmés par regions
(12 Avril 2020 17:00 UTC)

  • aucun cas reporté
  • +1 confirmés
  • +10 confirmés
  • +50 confirmés
  • +100 confirmés
  • +200 confirmés
  • +300 confirmés
Map of the 2020 coronavirus pandemic in Morocco per capita.svg
Cas confirmé pour chaque million habitant
(12 Avril 2020 17:00 UTC)
  • aucun cas reporté
  • +1
  • +5
  • +10
  • +40
  • +45
  • +60
Bilan
Cas confirmés

1 661 (au )

Cas soignés

177 (au )

Morts

118 (au )

La pandémie de Covid-19 se développe au Maroc officiellement depuis le .

Durant la semaine du au le Maroc a mis en place des mesures pour contenir la propagation de l’épidémie. Ainsi, les vols à destination de plusieurs pays sont suspendus[[1] mais les vols de retour sont toutefois autorisés[[2]. En parallèle, les liaisons maritimes avec l’Espagne et la France sont suspendues.

Le , le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (MEN) annonce la fermeture des crèches, des écoles, des collèges, des lycées et des universités, à partir du et jusqu’à nouvel ordre[[3].

Le ministère de la Santé diffuse trois capsules d’information et de sensibilisation (deuxième et troisième capsule).

Le , le ministère de l’intérieur ordonne la fermeture de nombreux espaces publics et installations du domaine public. Cette décision concerne les cafés, restaurants, salles de cinéma et de théâtre, salles de fêtes, clubs et salles de sport, hammams, salles de jeux et terrains de proximité[[4].

Le , le ministère de l’Intérieur déclare de l’état d’urgence sanitaire et restreint de la circulation au Maroc à partir de vendredi à 18H jusqu’à nouvel ordre, et déclare ceci comme seul moyen inévitable pour garder le coronavirus sous contrôle[[5].

Le 22 mars, le projet de décret-loi visant à instaurer l’état d’urgence sanitaire dans le royaume a été adopté par le gouvernement marocain. L’état d’urgence sanitaire est en vigueur du 20 mars 2020 à 18 heure, heure locale, au 20 avril 2020, à 18 heure, heure locale. Ce décret-loi permet aux autorités publiques concernés de prendre les mesures nécessaires et adéquates pour veiller au respect du confinement sanitaire devant être respecté afin de lutter contre la pandémie[[6].

Le 26 mars, le premier ministre marocain, Saadeddine Othmani, a annoncé un arrêt d’embauche jusqu’à la fin de la crise du coronavirus. Les promotions comme il a également annoncé devront être différées jusqu’à ce que la situation soit sous-contrôle. Les secteurs de la santé et de la sûreté ne sont pas concernés[[7].

Le 06 avril, en plus du permis de circulation nécessaire à tout déplacement hors du domicile et des mesures de sécurité qui l’accompagnent, l’usage du masque de protection est désormais obligatoire lors des déplacements[[8].

Les autorités ont procédé à l’arrestation du cheikh salafiste Abou Naïm, accusé d’incitation à la haine et de menace à l’ordre public. Ce dernier avait diffusé une vidéo dans laquelle il décrivait le coronavirus comme étant « un délire, un fruit de l’imagination, un mirage », et où il critiquait la décision du gouvernement de fermer les mosquées, car cela ferait du Maroc « un pays renégat ». D’autres vidéos ont circulé, montrant des militants islamistes affirmer que le virus était une « plaie divine »[[9].

La réactivité des autorités face à la crise a globalement été saluée, bien que des abus policiers ont aussi été constatés[[9].

Avec des infrastructures sanitaires fragiles, la politique de restrictions budgétaires des services sociaux suivie depuis des décennies est remise en cause. Les hôpitaux ne compteraient, selon le chef du gouvernement, que 250 lits de réanimation à travers le Maroc. Devant la polémique provoquée par ses propos, il affirme que le pays compte en réalité 1 600 lits de réanimation[[9].

La situation marocaine est d’autant plus inquiétante que la crise du coronavirus advient en une année de sécheresse, rendant très précaire la situation de l’agriculture. Selon l’expert économique Najib Akesbi, « nous vivons deux chocs en même temps. On avait déjà vu avant le coronavirus les prémices d’une année économique et sociale difficile à cause de la sécheresse. Les prévisions parlaient en effet d’une récolte de 40 millions de quintaux de blé, soit 42 % de moins que la moisson de l’année dernière, et 34 % si on compare à la moyenne des 5 dernières années ». Selon lui, la crise démontre l’échec des théories néolibérales, qui reposaient sur l’idée que le marché et le secteur privé pouvaient tout assurer : « Cela fait 40 ans que nous suivons les politiques d’austérité dictées par les institutions internationales. Cette crise a ouvert les yeux de tout le monde[[9]. »

Le haut-commissaire à la planification Ahmed Halimi a reconnu que « l’année 2020 sera la pire pour l’économie marocaine depuis 1999 ». Il ajoute que la crise du coronavirus a montré « les points faibles du régime et l’absence d’acquis du néolibéralisme imposé par le FMI », et estime que « le retour à l’État social s’impose[[9]. »

Des militants des droits humains ont fait circuler une pétition appelant à « libérer tous les prisonniers politiques et les prisonniers d’opinion, ainsi que les prisonniers des mouvements sociaux, y compris ceux du mouvement du Rif ». Ils ont également demandé une grâce pour certaines catégories de prisonniers de droit commun. Un appel similaire, baptisé « l’appel de l’espoir », a été lancé par plus de 200 personnalités, afin qu’une grâce soit accordée à tous les prisonniers du mouvement du Rif, ainsi qu’aux journalistes qui ont été condamnés dans ce contexte[[9].

Les conditions de travail dans les centres d’appels sont mises en cause dans un appel syndical international : « Les cas de Covid-19 ne cessent de s’accumuler puisque la proximité et les conditions de travail sont un terrain particulièrement favorable à la propagation du virus. Les centres annoncent des infections tous les jours, parfois par dizaines, et ferment pour mieux rouvrir quelques jours après. » Alors que la législation marocaine ne reconnait pas le droit de retrait, les salariés des entreprises ayant choisi de maintenir leurs activités. sont en effet fortement exposés à l’épidémie. Certaines multinationales de la relation clients ont pour leur part demandé à leurs téléconseillers de liquider leurs congés payés, voire de prendre des congés anticipés sur 2021. Dans une note adressée à ses adhérents, la Chambre française de commerce et d’industrie du Maroc recommande aux entreprises de recourir à ce procédé : « Si le crédit de congés payés est insuffisant, il faut négocier avec les salariés un congé sans solde »[[10].

Mesures visant à limiter l’impact économique de la pandémie[[11][[modifier | modifier le code]

Entreprises[[modifier | modifier le code]

Suspension du paiement des charges sociales[[modifier | modifier le code]

La CNSS a annoncé que les entreprises n’auront pas à payer de pénalités en cas de retard dans le paiement de leurs cotisations sociales[[12] dues pour les mois de mars, avril, mai et juin 2020. Les entreprises souhaitant décaler le paiement de leurs cotisations devront manifester leur demande via le portail dédié à l’opération Covid-19 de la CNSS. Elles auront ensuite à s’acquitter du cumul de leurs cotisations dues sur ces quatre mois, avec une possibilité d’échelonner ce paiement sur une période pouvant aller jusqu’à 12 mois.

Mise en place d’un moratoire pour le remboursement des crédits bancaires[[modifier | modifier le code]

Les entreprises peuvent suspendre le remboursement des échéances des crédits bancaires et leasings[[13] jusqu’au 30 juin 2020 sans paiement de frais ni de pénalités.

Activation d’une ligne supplémentaire de crédit de fonctionnement[[modifier | modifier le code]

La Caisse Centrale de Garantie (CCG) a mis en place un nouveau mécanisme de garantie appelé « Damane Oxygène »[[14] en faveur des très petites, petites, et moyennes entreprises, dont le chiffre d’affaires ne dépasse pas 200 millions de dirhams, ainsi que les entreprises de taille intermédiaire dont le chiffre d’affaires est situé entre 200 et 500 millions de dirhams.

Ce nouveau produit de garantie permet la création d’une nouvelle ligne de financement supplémentaire sous forme de découverts exceptionnels visant à financer les besoins en fonds de roulements des entreprises cibles. Il permettra ainsi de couvrir jusqu’à 3 mois de charges courantes liées à l’exploitation, et peut aller jusqu’à 20 millions de dirhams. Pour les cas des entreprises ne disposant pas de lignes de financement à court termes, ce découvert exceptionnel peut atteindre 5 millions de dirhams.

Enfin, pour permettre aux banques d’accélérer le traitement des demandes de financement des entreprises, la CCG a accordé une délégation aux établissements de crédit pour engager sa garantie pour tout crédit dont le montant est inférieur à 2 millions de dirhams.

Report des échéances fiscales[[modifier | modifier le code]

Les entreprises dont le chiffre d’affaires est inférieur à 20 MDhs peuvent, si elles le souhaitent, bénéficier du report des déclarations fiscales et du paiement de l’impôt[[15], du 31 mars jusqu’à fin juin 2020. Le report des échéances porte sur la déclaration du résultat fiscal, le complément de l’impôt sur les sociétés dû au titre de l’exercice 2019, et le premier acompte provisionnel exigible au titre de l’exercice en cours.

Les sociétés concernées bénéficient d’office de ce report sans formalité. Le chiffre d’affaires déclaré au titre de l’exercice 2018 fait foi.

Les sociétés dont le chiffre d’affaires est supérieur ou égal à 20Mdhs, qui subissent d’énormes préjudices économiques en raison de la baisse drastique de l’activité, et qui se trouvent confrontées à des difficultés financières, peuvent solliciter du Ministre chargé des finances ou de la personne déléguée par lui à cet effet, une mesure de bienveillance leur permettant de bénéficier d’un étalement ou d’un report du paiement de l’impôt.

Le CVE a annoncé la suspension des contrôles fiscaux et des ATD jusqu’au 30 juin 2020.

Mesures en faveur des salariés[[modifier | modifier le code]

La CNSS a annoncé la mise à disposition des employeurs du portail électronique « covid19.cnss.ma »[[16] dédié au dépôt des demandes pour bénéficier d’une indemnité forfaitaire mensuelle nette durant la période allant du 15 mars au 30 juin 2020. Cette indemnité concerne les salariés déclarés à la CNSS au titre du mois de février 2020, en arrêt temporaire de travail, et relevant des entreprises en difficulté. Elle concerne également les salariés dont le revenu a baissé ou a été suspendu à cause de la crise induite par le Coronavirus. L’Indemnité sera de 1.000 dirhams pour le mois de mars et de 2.000 dirhams pour les mois d’avril, mai, et juin 2020.

Ces salariés bénéficieront également pendant cette période des allocations familiales et des prestations de l’AMO. Ils pourront, en outre, bénéficier du report du remboursement des échéances des crédits bancaires[[13] (crédits consommation et crédit acquéreur) jusqu’au 30 juin 2020. Cette mesure a été étendue à l’ensemble du ménage[[17]. Ainsi, si dans un foyer un des époux perd son emploi ou voit son revenu baisser, même s’il n’est pas lui-même le contractant du crédit, l’autre époux peut demander à bénéficier de la mesure.

Plan d’action social[[modifier | modifier le code]

Création d’un fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Coronavirus[[modifier | modifier le code]

Il a été créé, à la suite des instructions du Roi, par décret no 02.20.269 du 16 mars 2020[[18], un compte d’affectation spéciale intitulé « Fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus (Covid-19) ». Celui-ci sera réservé à la prise en charge des dépenses de mise à niveau du dispositif médical, en termes d’infrastructures adaptées et de moyens supplémentaires à acquérir, dans l’urgence. Il servira également au soutien de l’économie nationale, à travers une batterie de mesures qui seront proposées par le gouvernement, notamment en termes d’accompagnement des secteurs vulnérables aux chocs induits par la crise du Coronavirus, tels que le tourisme, ainsi qu’en matière de préservation des emplois et d’atténuation des répercussions sociales de cette crise.

Traitement fiscal des dons au fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Coronavirus[[modifier | modifier le code]

La Direction générale des impôts a annoncé que les dons en argent des personnes physiques et morales au fonds spécial pour la gestion de la pandémie du Coronavirus (COVID – 19) sont traités comme des dons revêtant le caractère de charges comptables déductibles du résultat fiscal[[19].

Finance – Banque[[modifier | modifier le code]

Approvisionnement en monnaie fiduciaire[[modifier | modifier le code]

Bank Al Maghrib a annoncé que l’approvisionnement en monnaie fiduciaire [[20]de tout le Royaume était assuré. Elle a également annoncé qu’un plan de coordination avec l’ensemble du secteur bancaire a été mis en place afin que l’ensemble des guichets automatiques bancaires du territoire soient alimentés de manière continue.

Taux directeur à 2 %[[modifier | modifier le code]

Bank Al Maghrib a décidé, pour soutenir l’activité économique, de réduire le taux directeur de 25 points[[21].

Mesures de politique monétaire et prudentielles pour soutenir l’accès au crédit bancaire au profit des ménages et des entreprises[[modifier | modifier le code]

Bank Al Maghrib a annoncé la mise en place d’un dispositif[[22] permettant de tripler la capacité de refinancement des banques à travers les mesures ci-après :

  • la possibilité de recours pour les banques à l’ensemble des instruments de refinancement en dirhams et en devises ;
  • l’extension à un très large éventail de titres et effets acceptés par Bank Al Maghrib en contrepartie des refinancements accordés aux banques ;
  • l’allongement de la durée de ces refinancements ; et
  • le renforcement de son programme de refinancement spécifique au profit de la TPME, en y intégrant, en plus des crédits d’investissement, les crédits de fonctionnement et en augmentant la fréquence de leur refinancement.

Bank Al Maghrib prend également des mesures d’accompagnement des établissements de crédit au plan prudentiel couvrant les exigences en matière de liquidité, fonds propres et de provisionnement des créances à l’effet de renforcer la capacité de ces établissements à soutenir les ménages et les entreprises dans ces circonstances exceptionnelles.

Bank Al-Maghrib continuera de suivre de près les implications de la crise sanitaire sur l’économie nationale et le système financier et prendrait, le cas échéant, les initiatives nécessaires pour y faire face.

Tirage d’un montant de 3 milliards de dollars sur la Ligne de Précaution et de Liquidité (LPL) du FMI[[modifier | modifier le code]

En prévision d’une récession économique mondiale causée par la crise du Coronavirus, le Maroc a procédé à un tirage sur la LPL[[23] pour un montant équivalent à près de 3 milliards de dollars, remboursable sur une période de 5 ans, avec une période de grâce de 3 ans. Ce tirage vise à maintenir les réserves de change du Royaume à un niveau adéquat à même de consolider la confiance des investisseurs étrangers et les partenaires économiques multilatéraux et bilatéraux. Il sera mis à la disposition de Bank-Al-Maghrib et affecté essentiellement au financement de la balance des paiements, sans impacter la dette publique.

Alimentation[[modifier | modifier le code]

Approvisionnement en produits agricoles et de la pêche[[modifier | modifier le code]

Le Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime, du Développement Rural et des Eaux et Forêts a assuré que le marché marocain ne souffrira d’aucune discontinuité[[24] dans son approvisionnement en produits agricoles et de la pêche. Le réapprovisionnement sera garanti grâce aux disponibilités suffisantes dont bénéficie le Maroc ainsi qu’à la continuité de la production agricole et de la pêche qui ne subira aucune rupture. L’approvisionnement en produits importés ne connaîtra également aucune perturbation étant donné que les flux de marchandises se poursuivent normalement à l’import comme à l’export.

Mesures sanitaires et hygiène[[modifier | modifier le code]

Le Ministère a également annoncé la mise en place par l’ensemble des acteurs et opérateurs concernés de mesures sanitaires et d’hygiène strictes[[25], et ce, au niveau de l’ensemble des unités et services de production, de traitement et de distribution de produits agricoles et de la pêche.

Produits pharmaceutiques[[modifier | modifier le code]

Réglementation des prix des masques sanitaires et gels hydroalcooliques[[modifier | modifier le code]

Le Gouvernement a décidé de réglementer les prix et maitriser les circuits de distribution des masques sanitaires et des gels hydroalcoolique[[26]s. À cet effet, les prix maximums ont été publiés dans le Bulletin Officiel du mardi 17 mars 2020.

Procédure d’achat des médicaments et équipements médicaux[[modifier | modifier le code]

Par un décret no 2.20.270 publié au Bulletin Officiel le 17 mars 2020, le gouvernement a assoupli la procédure d’achat des médicaments et équipements médicau[[27]x qui se fera désormais par bons de commandes et non pas par appel d’offres. Le gouvernement a également supprimé le plafond des bons de commande fixé à 200.000 dirhams.

Énergie[[modifier | modifier le code]

Le Ministère de l’Énergie, des Mines et de l’Environnement a annoncé la mise en place d’une cellule de veille pour suivre le processus d’approvisionnement énergétique[[28] du marché national.

Particuliers[[modifier | modifier le code]

Pensions de retraite[[modifier | modifier le code]

Suite aux directives gouvernementales du 19 mars 2020 relatives à l’état d’urgence sanitaire, la Caisse marocaine des retraites (CMR) a annoncé avoir pris toutes les mesures nécessaires en vue d’assurer le paiement des pensions et des autres prestations d’une manière normale[[29].

Par ailleurs, afin de limiter les déplacements de ses allocataires, la Caisse interprofessionnelle marocaine de retraire (CIMR) a décidé de verser systématiquement les pensions du mois d’avril[[30] sans l’obligation d’attestation de vie par la production du certificat de vie ou l’activation de la carte RAHATI.

Système d’indemnisation pour les travailleurs du secteur informel[[modifier | modifier le code]

Le CVE a annoncé que les ménages opérant dans le secteur informel, et qui n’ont plus de revenus du fait du confinement obligatoire, peuvent bénéficier d’une aide de subsistance[[31] qui sera financée par le fonds spécial dédié à la gestion de la pandémie du Coronavirus. Celle-ci sera de :

  • 800 dirhams par mois pour les ménages de deux personnes ou moins ;
  • 1.000 dirhams par mois pour les ménages formés de trois à quatre personnes ;
  • 1.200 dirhams par mois pour les ménages de plus de quatre personnes.

Pour les bénéficiaires détenteurs d’une carte Ramed, la demande s’effectue par envoi du numéro de la carte Ramed, valide au 31 décembre 2019, par SMS au 1212. Les déclarations pourront être faites à partir du lundi 30 mars 2020 et les distributions des aides se feront progressivement à compter du lundi 6 avril 2020. Toute déclaration volontairement non fondée est passible de poursuites judiciaires.

Les personnes non détentrices de la carte Ramed et opérant également dans l’informel, pourront bénéficier des mêmes montants des aides. À cet effet, ils doivent procéder à leur déclaration sur le site internet www.tadamoncovid.ma. Le numéro de téléphone à introduire lors de la saisie des informations doit être celui du chef de ménage. En outre, aucune déclaration concernant un membre d’un ménage qui a déjà bénéficié d’une aide financière de la part de l’État n’est recevable. Toute déclaration volontairement non fondée est passible de poursuites judiciaires.

Le , un homme de nationalité marocaine revenant d’Italie est testé positif au coronavirus. Son état est stable et ne suscite pas d’inquiétudes, précise le ministère de la Santé dans un communiqué[[32].

Le , un deuxième cas de coronavirus est enregistré au Maroc. Il s’agit de nouveau d’une ressortissante italienne d’origine marocaine âgée de 89 ans se trouvant par ailleurs dans un état critique[[33].

Le , un nouveau cas est annoncé, il s’agit d’un touriste français visitant la ville de Marrakech. Le même jour, un cas de décès est annoncé[[34].

Le , trois nouveaux s’ajoutent à la liste, ce sont la femme et la fille du touriste français diagnostiqué le . Le troisième cas concerne une française d’origine sénégalaise âgée de 64 ans arrivée à Fès.

Le , deux nouveaux cas sont enregistrés, il s’agit d’un homme de nationalité marocaine arrivé à Casablanca depuis l’Espagne et d’une ressortissante française qui se trouvait à Taroudant.

Le , dix nouveaux cas sont annoncés, dont huit sont des marocains qui proviennent d’Espagne, d’Italie et de France. Le neuvième cas concerne la première contamination locale à partir d’un précédent cas enregistré[[35]. Un communiqué déclare que le ministre de l’Équipement, du Transport, de la Logistique et de l’Eau, Abdelkader Amara, est testé positif au coronavirus faisant de lui le 18e cas confirmé et la première personnalité publique contaminée au Maroc[[36].

Le , dix nouveaux cas de coronavirus sont apparus. Ils sont importés d’Espagne, de France, d’Italie et d’Autriche. L’état des nouveaux patients est stable et n’inspire pas d’inquiétude, déclare le ministère de la Santé dans un communiqué. Le nombre total de cas atteints du coronavirus est désormais de 28[[37].

Le , le ministère de la santé annonce neuf nouveaux cas de contamination, ce qui lève le nombre de malades au Maroc à 37 dont 1 guéri et 1 mort[[38].

Le , le ministère de la Santé annonce sept nouveaux cas de contamination ainsi qu’un nouveau cas de décès, ce qui lève le nombre de malades au Maroc à 44 dont un guéri et deux morts.

Le , le ministère de la Santé annonce dix nouveaux cas de contamination, ce qui lève le nombre total de cas atteints du coronavirus à 54 dont un guéri et deux morts.

Le , le ministère de la Santé annonce neuf nouveaux cas de contamination et un nouveau cas de guérison, ce qui lève le nombre total de cas atteints du coronavirus à 63 dont deux guéris et deux morts.

Le , le ministère de la Santé annonce 23 nouveaux cas de contamination et un nouveau mort, ce qui lève le nombre total de cas atteints du coronavirus à 86 dont deux guéris et trois morts.

Le , 10 nouveaux cas atteints du coronavirus sont déclarés au Maroc, ainsi qu’un nouveau cas de guérison, ce qui lève le nombre total de cas atteints à 96 cas dont 3 guéris et 4 morts[[39].

Le , 19 nouveaux cas sont déclarés, le nombre total de cas atteints du coronavirus s’élève à 115 dont trois guéris et quatre morts.

Le , 28 nouveaux patients sont atteints du coronavirus au Maroc, le nombre de cas atteints du coronavirus s’élève à 143[[40] dont 5 guérisons et quatre décès.

Le , 27 nouveaux cas atteints du coronavirus au Maroc, le nombre de testés positifs s’élève à 170[[41] dont 6 guérisons et cinq décès.

Le , 55 nouveaux cas atteints du coronavirus, une personne guérie et une autre est décédée, ce qui lève le nombre total de cas atteints du coronavirus à 225 dont sept guéris et six morts[[42].

Le , est marqué par un nombre de cas cumulé de 275, le nombre de nouveaux cas enregistrés s’élève à 50[[43].

Le , 70 nouveaux cas sont dépistés positifs au coronavirus, le nombre total de cas atteints cumulé s’élève désormais à 345 dont onze rémissions et vingt-trois décès[[44].

Le 28 mars, 45 nouveaux cas ont été annoncés par le Ministère de la Santé, ainsi qu’un nouveau décès, ce qui lève le nombre total de cas atteints du coronavirus à 390, dont 11 guéris et 24 morts. Le nombre de cas confirmés atteindra plus tard dans la soirée 402 cas comme l’a annoncé le ministère de la santé, le nombre de cas enregistrés durant cette journée s’élève à 57 cas.

Le , 61 nouveaux cas sont annoncés par le ministère de la santé, le nombre de cas cumulés s’élève à 463 dont treize rémissions et vingt-six décès. Le nombre de cas confirmés a atteint plus tard dans la soirée 479, soit 16 nouveaux cas[[45].

Le 30 mars, un nombre de cas cumulés de 556 est enregistré, soit 77 nouveaux cas, le nombre de personnes décédées a atteint 33 personnes, et celui des guéris a atteint 15[[46],

Le , le ministère de la santé a annoncé que le nombre de cas cumulés a atteint 602, soit 46 nouveaux cas, dont 24 guérisons et 36 décès[[47]. Le ministère a annoncé plus tard dans la soirée que 15 nouveaux cas avaient été dépistés positifs au covid, ce qui augmente le nombre total de cas cumulés durant cette journée à 617.

Le 1er avril, le ministère de la santé a annoncé en début de journée que 21 nouveaux cas avaient été enregistrés, soit un nombre de cas cumulés de 638. Le nombre de cas dépistés positifs au covid durant la journée a augmenté de 4 et a atteint 642. La cellule de veille luttant contre la pandémie a annoncé le décès d’une nouvelle personne à cause du corona, soit 37 décès, et la guérison de deux nouvelles personnes, soit 26 guérisons[[48]. Le ministère de la santé a annoncé plus tard que le nombre de malades était de 654, que le nombre des décès s’élevait à 39, et que celui des guéris était de 29[[49].

Le 2 avril, la veille sanitaire du ministère de la santé a annoncé que 37 nouveaux cas avaient été enregistrés, soit 691 cas confirmés de coronavirus depuis le début de la pandémie, que le nombre de décès a atteint 44 décès, et que le nombre de guérisons était 30[[50]. Le ministère a déclaré plus tard dans la soirée que 10 autre cas avaient été enregistrés depuis la dernière annonce faite, soit 708 cas confirmés de malades atteints du coronavirus de 2019-2020 et qu’un autre patient s’était également rétabli du SARS-covid2, soit 30 personnes guéries[[51].

Le 3 avril, la veille sanitaire du ministère a indiqué en début d’après-midi qu’il y avait 27 nouveaux cas confirmés de coronavirus, et que le nombre de cas était de 735, les personnes guéries étaient à cette annonce 49, et les personnes décédées suite à leurs infections par la pandémie du corona étaient 47[[52]. Le ministère a annoncé vers la fin de l’après-midi que le nombre de rémissions avait atteint 56 personnes guéries, et que celui des décès s’élevait à 47, Le nombre de cas confirmés de coronavirus lors de cette annonce était 761 cas[[53]. L’annonce du ministère durant la nuit a indiqué que 30 nouveaux cas étaient atteints du coronavirus depuis l’annonce effectuée à 18 h, 83 cas confirmés de coronavirus ont été enregistré durant cette journée du 3 avril, et 791 cas sont confirmés atteints du covid-19 au Maroc, le nombre de personnes guéries est à cette déclaration 57, et celui des décès est 48[[54].

Le 4 avril, 128 nouveaux cas atteints de coronavirus ont été enregistré, le nombre cumulé de malades étant de 919 lors de la dernière annonce du ministère de la santé. Le nombre de décès est 59, celui des guéris est 66[[55].

Le 5 avril, le nombre de cas a augmenté de 102. À l’annonce de l’après-midi, 990 cas atteints du covid-19 étaient enregistrés, les personnes qui se sont rétablis de cette maladie étaient au nombre de 71, et les décès au nombre de 69[[56]. Dans la mise en ligne de 21 h de la cellule de veille contre le coronavirus au Maroc, le nombre de patients atteints de cette maladie était 1021, 76 cas se sont rétablis, et 70 personnes sont décédées à cause du covid-19[[57].

Le 6 avril, le nombre de cas a augmenté de 99, 1 120 malades sont atteints du coronavirus-2, le nombre de rémissions est de 81, celui des décès est de 80[[58]. Le ministère de la santé a publié aujourd’hui sur son site officiel (13 Châabane de l’AH) un communiqué de condoléance destiné aux familles des deux médecins décédés suite à leur contraction du coronavirus[[59].

Le 7 avril, 64 nouveaux cas ont été enregistré, le nombre de cas atteints du virus est 1184, dont 93 guéris et 90 décès[[60].

Le 8 avril, 91 nouveaux patients ont été diagnostiqué atteints du covid-19, le nombre de cas est 1275, dont 97 guéris et 93 décès[[61].

Le 9 avril, 99 nouvelles infections au coronavirus ont été enregistré, le nombre de malades a atteint 1374, dont 109 rémissions et 97 décès[[62].

Le 10 avril, 74 nouveaux malades atteints du coronavirus ont été enregistré, le nombre de malades est 1448, dont 122 guéris et 107 décès[[63].

Le 11 avril, 97 nouveaux patients ont été confirmé atteint du covid-19, le nombre de malades est 1545, dont 146 guéris et 111 décès[[64].

Le 12 avril, 116 nouvelles contaminations au COVID-19 ont été enregistré, le nombre de patients est 1661, dont 177 guéris et 118 décès[[65].

Graphe des cas confirmés/décédés

02/03

05/03

08/03

11/03

14/03

17/03

20/03

23/03

26/03

29/03

01/04

04/04

07/04

10/04

  • Morts
  • Rétablis
  • Malades

Nombre de nouveaux cas positifs par jour au Maroc

Nombre de tests de dépistage effectués par jour au Maroc

Taux de test positif par jour en %

Évolution du coronavirus au Royaume du Maroc
Date Tests

effectués

Cas

négatifs

Cas

positifs

Cas

décédés

Cas

rétablis

Nouveaux

cas

29 28 1 0 0 1
33 32 1 0 0 0
35 34 1 0 0 0
50 48 2 0 0 1
52 50 2 0 0 0
57 55 2 0 0 0
62 60 2 0 0 0
62 60 2 0 0 0
66 63 3 0 0 1
85 78 6 1 0 3
98 91 6 1 0 0
116 106 8 1 1 2
132 112 18 1 1 10
152 122 28 1 1 10
191 152 37 1 1 9
230 183 44 2 1 7
320 263 54 2 1 10
374 307 63 2 2 9
476 385 86 3 2 23
543 441 96 3 3 10
634 512 115 4 3 19
786 643 143 4 5 28
855 685 170 5 6 27
965 740 225 6 7 55
1 206 931 275 10 8 50
1 786 1 423 345 23 11 70
1 976 1 574 402 25 12 57
2 273 1 794 479 26 13 77
2 751 2 195 556 33 15 77
3 079 2 462 617 36 24 61
3 345 2 691 654 39 29 37
3 624 2 916 708 44 31 54
3 910 3 119 791 48 57 83
4 321 3 402 919 59 66 128
4 848 3 827 1 021 70 76 102
5 104 3 984 1 120 80 81 99
5 437 4 253 1 184 90 93 64
8 avril 2020 5 752 4 477 1 275 93 97 91
9 avril 2020 6 383 5 009 1 374 97 109 99
10 avril 2020 7 239 5 791 1 448 107 122 74
11 avril 2020 7 948 6 403 1 545 111 146 97
12 avril 2020 8 604 6 943 1 661 118 177 116
13 avril 2020 8 604 6 943 1 661 118 177 0
  1. « Coronavirus. Round up: Voici l’ensemble des mesures que vient de prendre le Maro », sur medias24.com, (consulté le 19 mars 2020)
  2. « Coronavirus EN DIRECT : Le Maroc autorise des vols vers la France pour le retour des Français… », sur 20 minutes,
  3. « Coronavirus : écoles et crèches fermées jusqu’à nouvel ordre », sur L’Economiste, (consulté le 13 mars 2020)
  4. « Coronavirus : Le Maroc ferme restaurants, cafés, cinémas, hammams… », sur challenge.ma
  5. « Coronavirus : Les autorités décrètent état d’urgence sanitaire et confinement », sur medias24.com,
  6. (ar) « الإعلان عن حالة الطوارئ الصحية بسائر أرجاء التراب الوطني لمواجهة تفشي فيروس كورونا – “كوفيد 19” – ماپ إكسپريس », sur web.archive.org,‎ (consulté le 28 mars 2020)
  7. « Morocco freezes public sector hiring due to Covid-19 | The North Africa Post », sur northafricapost.com (consulté le 30 mars 2020)
  8. Yabiladi.com, « Coronavirus : Le Maroc se prépare à exporter sa production de masques, annonce le ministre Elalamy », sur www.yabiladi.com (consulté le 8 avril 2020)
  9. a b c d e et f Hicham Mansouri, « Maroc. Le roi, le coronavirus et « la volonté divine » », sur Orient XXI,
  10. « Au Maroc, les forçats du télémarketing sommés d’aller trimer la peur au ventre », sur L’Humanité,
  11. « Covid-19 : Panorama des mesures gouvernementales arrêtées au 6 avril 2020 », sur Afrique Advisors, (consulté le 10 avril 2020)
  12. « Coronavirus: voici comment le gouvernement entend soulager la trésorerie des entreprises », sur fr.le360.ma (consulté le 10 avril 2020)
  13. a et b « Comité de veille économique : Voici les mesures pour aider les salariés et TPME », sur Medias24 – Site d’information, (consulté le 10 avril 2020)
  14. « Crise du Coronavirus : la CCG lance la garantie ‘Damane Oxygène’ (officiel) », sur Medias24 – Site d’information, (consulté le 10 avril 2020)
  15. Lesinfos.ma, « La DGI précise les modalités du report des échéances fiscales », sur lesinfos.ma (consulté le 10 avril 2020)
  16. « Covid-19: Lancement d’un portail dédié à l’indemnité forfaitaire mensuelle | MapNews », sur www.mapnews.ma (consulté le 10 avril 2020)
  17. « Ce qu’il faut savoir sur le report des échéances de crédit pour les particuliers », sur Medias24 – Site d’information, (consulté le 10 avril 2020)
  18. « Coronavirus. Fonds de gestion de l’épidémie: le décret a été signé », sur Medias24 – Site d’information, (consulté le 10 avril 2020)
  19. « Covid-19/Fonds spécial: Les dons des personnes physiques et morales sont déductibles du résultat fiscal (DGI) | MapNews », sur www.mapnews.ma (consulté le 10 avril 2020)
  20. « Coronavirus: tous les GAB seront continuellement alimentés en monnaie (BAM) », sur Medias24 – Site d’information, (consulté le 10 avril 2020)
  21. « Bank Al-Maghrib baisse son taux directeur à 2% », sur Medias24 – Site d’information, (consulté le 10 avril 2020)
  22. « Bank Al-Maghrib: Mesures pour renforcer les capacités des banques dans la crise », sur Medias24 – Site d’information, (consulté le 10 avril 2020)
  23. « Le Maroc a tiré les 3 milliards de dollars de la ligne de précaution du FMI », sur Medias24 – Site d’information, (consulté le 10 avril 2020)
  24. « Produits alimentaires : l’approvisionnement des marchés sera assuré », sur Medias24 – Site d’information, (consulté le 10 avril 2020)
  25. « Covid-19 : Le ravitaillement des marchés assuré de manière régulière en produits agricoles et de la pêche | MapNews », sur www.mapnews.ma (consulté le 10 avril 2020)
  26. « Masques et gels: le gouvernement décide de réglementer les prix », sur Medias24 – Site d’information, (consulté le 10 avril 2020)
  27. « Coronavirus : Assouplissement Des Achats Publics Dans Le Secteur De La Santé », sur EcoActu, (consulté le 10 avril 2020)
  28. « Coronavirus : cellule de veille pour assurer l’approvisionnement énergétique », sur Medias24 – Site d’information, (consulté le 10 avril 2020)
  29. « Coronavirus : La Caisse Marocaine Des Retraites Adopte De Nouvelles Mesures », sur EcoActu, (consulté le 10 avril 2020)
  30. « Coronavirus: La CIMR verse avec anticipation les pensions de retraite du mois de mars | MapNews », sur www.mapnews.ma (consulté le 10 avril 2020)
  31. « Voici les mesures urgentes de soutien aux travailleurs et ménages de l’informel », sur Medias24 – Site d’information, (consulté le 10 avril 2020)
  32. « Le bilan du coronavirus: premier cas confirmé au Maroc tandis qu’en Chine, l’épidémie faiblit », sur RTL Info (consulté le 5 mars 2020)
  33. « 2e cas de Coronavirus au Maroc : Le ministère de la Santé affirme que la femme se trouve dans « un état critique » », sur La Vie éco, (consulté le 5 mars 2020)
  34. « Coronavirus: 1er décès au Maroc lié au virus », sur hespress.com, (consulté le 10 mars 2020)
  35. « Cononavirus. 9 nouveaux cas au Maroc, 17 au total depuis le début », sur medias24.com, (consulté le 15 mars 2020)
  36. « Abdelkader Amara contaminé par le coronavirus (communiqué) », sur medias24.com, (consulté le 15 mars 2020)
  37. « Coronavirus. 28 cas au Maroc, accélération de la propagation », sur medias24.com, (consulté le 15 mars 2020)
  38. « Coronavirus: nouveau cas au Maroc, le bilan passe à 29 cas confirmés (ministère) », sur medias24.com, (consulté le 19 mars 2020)
  39. Coronavirus: Un nouveau bilan au Maroc. La courbe s’accélère ! Le Matin.ma, 21 mars 2020
  40. « Coronavirus au Maroc : 143 cas confirmés », sur La Vie éco, (consulté le 25 mars 2020)
  41. « Coronavirus au Maroc : 170 cas confirmés », sur La Vie éco, (consulté le 25 mars 2020)
  42. « Coronavirus : 225 cas confirmés, 6 décès et 7 rémissions au Maroc », sur La Vie éco, (consulté le 25 mars 2020)
  43. « 50 nouveaux cas confirmés au Maroc, 275 au total », sur Libération (consulté le 27 mars 2020)
  44. ministère de la santé du royaume du Maroc, « Le Portail Officiel du Coronavirus au Maroc », sur covidmaroc.ma, (consulté le 27 mars 2020)
  45. (ar + fr) Ministère de la santé – Maroc, « Le Portail Officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire au Maroc », sur covidmaroc.ma, 29/03/2020 à 21h00 (consulté en 29/03/2020 à 23h36)
  46. (fr + ar) Ministère de la santé du Maroc, « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire », sur covidmaroc.ma, (consulté en 30/03/2020 à 22:00)
  47. (fr + ar) Le ministère de la santé au Maroc, « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire », sur covidmaroc.ma, 31/03/2020 à 18:00 (consulté en 31/03/2020 à 18:10)
  48. (fr + ar) Ministère de la Santé – Maroc, « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire au Maroc », sur covidmaroc.ma, le 01/04/2020 à 18:00 (consulté en le 01/04/2020 à 19:50)
  49. (fr + ar) « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire », sur covidmaroc.ma, 01/04/2020 à 21h00 (consulté en 01/04/2020 à 23h00)
  50. (fr + ar) « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire », sur covidmaroc.ma, 02/04/2020 à 18h00 (consulté en 02/04/2020 à 18h50)
  51. (fr + ar) « Le ministère de la santé / La veille sanitaire au Maroc », sur covidmaroc.ma, 02/04/2020 à 21h00 (consulté en 02/04/2020 à 22h08)
  52. (fr + ar) Ministère de la santé au Maroc, « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire au Maroc », sur covidmaroc.ma, 03/04/2020 à 13h00 (consulté en 03/04/2020 à 13h17)
  53. (fr + ar) Ministère de la santé au Maroc, « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire », sur covidmaroc.ma, 03/04/2020 à 18h00 (consulté en 03/04/2020 à 19h29)
  54. (fr + ar) Ministère de la santé au Maroc, « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire », sur covidmaroc.ma, 03/04/2020 à 22h00 (consulté en 03/04/2020 à 22h31)
  55. (fr + ar) Le Ministère de la santé au Maroc, « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire », sur covidmaroc.ma, 04/04/2020 à 21h00 (consulté en 04/04/2020 à 22h20)
  56. (fr + ar) Ministère de la santé, « Le portail officiel du coronavirus au Maorc / La veille sanitaire », sur covidmaroc.ma, le 05/04/2020 à 18h00 (consulté en le 05/04/2020 à 18h25)
  57. (fr + ar) Le ministère de la santé, « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire », sur covidmaroc.ma, 05/04/2020 à 21:00 (consulté en 05/04/2020 à 21:25)
  58. (fr + ar) Ministère de la santé, « Le portail officiel du coronavirus au Maroc », sur covidmaroc.ma, 06/04/2020 à 18h00 (consulté en 06/04/2020 à 19h45)
  59. (ar) Le ministère de la santé, « Le ministère de la santé au Maroc / Page internet », sur sante.gov.ma, (consulté en 06/04/2020 à 20h44)
  60. (ar + fr) « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille saniataire », sur covidmaroc.ma, 07/04/2020 à 18h00 (consulté en 07/04/2020 à 18h55)
  61. (fr + ar) « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire », sur covidmaroc.ma, 08/04/2020 à 18h00 (consulté en 08/04/2020 à 18h39)
  62. (fr + ar) « Le portail officiel du coronavirus au Maroc », sur covidmaroc.ma, 09/04/2020 à 18h00 (consulté en 09/04/2020 à 19h05)
  63. (fr + ar) « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire », sur covidmaroc.ma, le 10 / 04 / 2020 à 18h00 (consulté en le 10 / 04 / 2020 à 18h29)
  64. (fr + ar) « Le portail officiel du coronavirus au Maroc / La veille sanitaire », sur covidmaroc.ma, le 11/04/2020 à 18h00 (consulté en le 11/04/2020 à 19h00)
  65. (fr + ar) « Le portail officiel du coronavirus au Maroc », sur covidmaroc.ma, 12/04/2020 à 18h00

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[[modifier | modifier le code]