The Washington Post – Wikipedia

The Washington Post – Wikipedia
4.9 (98%) 32 votes
 


Journal quotidien grand format publié à Washington, D.C.

The Washington Post
La démocratie meurt dans les ténèbres
Le logo du Washington Post Newspaper.svg
border

Première page du numéro du 8 juin 2016

Tapez Journal quotidien
Format Broadsheet
Propriétaire (s) Nash Holdings
Fondateur (s) Stilson hutchins
Éditeur Fred Ryan[1]
Rédacteur Martin Baron[2]
Gestion des éditeurs Emilio Garcia-Ruiz
Cameron barr
Bourse Tracy[3]
Rédacteurs ~ 800 (journalistes)[4]
Fondé 6 décembre 1877; Il y a 142 ans (1877-12-06)
La langue Anglais
Siège
Pays États-Unis
Circulation 356768 (Quotidien, 2015)
838 014 (dimanche, 2013)
1000000 (numérique, 2018)
ISSN 0190-8286
OCLC nombre 2269358
Site Internet Washington.com

The Washington Post (parfois abrégé en WaPo) est un grand Américain journal quotidien publié dans Washington, D.C. C’est le journal le plus diffusé au sein du Région métropolitaine de Washington.[6][7] Tous les jours feuille de calcul éditions sont imprimées pour le District de Columbia, Marylandet Virginie.

Le journal a gagné 47 prix Pulitzer. Cela comprend six Pulitzers récompensés en 2008, juste derrière Le New York Times« s sept prix en 2002 pour le nombre le plus élevé jamais attribué à un seul journal en un an.[8] Publier Les journalistes ont également reçu 18 Bourses Nieman et 368 prix décernés par la White House News Photographers Association. Au début des années 1970, dans l’épisode le plus connu de l’histoire du journal, les journalistes Bob Woodward et Carl Bernstein a mené l’enquête de la presse américaine sur ce qui est devenu connu sous le nom Scandale du Watergate. Leurs rapports dans The Washington Post grandement contribué à la démission du président Richard Nixon. Depuis des années, Publier« s les enquêtes ont conduit à une révision accrue de la Centre médical de l’armée Walter Reed.[9]

En octobre 2013, la famille de contrôle de longue date du journal, Famille Graham, a vendu le journal à Nash Holdings, à société holding établi par Jeff Bezos, pour 250 millions de dollars en espèces.[10][11]

Présentation[[éditer]

L’ancien siège de The Washington Post sur la 15e rue NW à Washington, D.C.

The Washington Post est considéré comme l’un des principaux quotidiens américains[12] avec Le New York Times, le Los Angeles Timeset The Wall Street Journal. Le Publier vous vous êtes distingué par son reportage politique sur le fonctionnement du Maison blanche, Congrèset d’autres aspects du États-Unis gouvernement.

Contrairement à Le New York Times et The Wall Street Journal, The Washington Post n’imprime pas une édition pour distribution hors du Côte est. En 2009, le journal a cessé de publier son Édition hebdomadaire nationale, qui combinait des articles des éditions imprimées de la semaine, en raison de la baisse de la diffusion.[13] La majorité de ses lecteurs de papier journal se District de Columbia et sa banlieue Maryland et Virginie du Nord.[14]

Le journal est l’un des rares États-Unis. journaux avec bureaux étrangers, situé à Beyrouth, Berlin, Pékin, Bogota, Le Caire, Hong Kong, Islamabad, Jérusalem, Kaboul, Londres, Mexico, Moscou, Nairobi, New Delhi, Pariset Tokyo.[15] En novembre 2009, il a annoncé la fermeture de ses États-Unis. les bureaux régionaux – Chicago, Los Angeles et New York – dans le cadre d’une concentration accrue sur «les histoires politiques et la couverture des nouvelles locales à Washington».[16] Le journal possède des bureaux locaux dans le Maryland (Annapolis, Comté de Montgomery, Comté de Prince George, Sud du Maryland) et Virginie (Alexandrie, Fairfax, Comté de Loudoun, Richmondet Comté de Prince William).[17]

En mai 2013, sa diffusion moyenne en semaine était de 474 767, selon le Bureau d’audit des circulationsce qui en fait le septième plus grand journal du pays par diffusionderrière USA Today, The Wall Street Journal, Le New York Times, le Los Angeles Times, le Nouvelles quotidiennes, et le New York Post. Bien que sa diffusion (comme celle de presque tous les journaux) soit en baisse, elle compte parmi les plus pénétration du marché taux de toutes les nouvelles métropolitaines quotidiennement.[18]

Pendant de nombreuses décennies, Publier avait son bureau principal au 1150 15th Street NW. Cet immeuble est resté à Graham Holdings lorsque le journal a été vendu à Nash Holdings de Jeff Bezos en 2013. Graham Holdings a vendu 1150 15e rue (ainsi que 1515 L Street, 1523 L Street et des terrains sous 1100 15e Street) pour 159 US $ millions en novembre 2013. The Washington Post a continué de louer des locaux au 1150, rue L NO.[19] En mai 2014, The Washington Post loué la tour ouest de One Franklin Square, à gratte-ciel bâtiment à 1301 K Street NW à Washington, D.C. Le journal a emménagé dans ses nouveaux locaux le 14 décembre 2015.[20]

Le Publier a son propre code postal exclusif, 20071.

Service de publication[[éditer]

Arc Publishing est un département de The Washington Post, qui fournit le système de publication Arc, un logiciel pour les organisations de presse telles que Chicago Tribune et le Los Angeles Times.[21]

L’histoire[[éditer]

Fondation et début de période[[éditer]

The Washington Post bâtiment en 1948

Le journal a été fondé en 1877 par Stilson hutchins (1838-1912), et en 1880 il s’ajouta à une édition du dimanche, devenant le premier journal de la ville à publier sept jours par semaine.[22]

Le Washington Post et Union tête de mât, 16 avril 1878

En avril 1878, environ quatre mois après sa publication, The Washington Post acheté L’Union de Washington, un journal concurrent fondé par John Lynch à la fin de 1877. Le journal Union n’était en activité que depuis environ six mois au moment de l’acquisition. Le journal combiné a été publié par le Globe Building sous Le Washington Post et l’Union à partir du 15 avril 1878, avec un tirage de 13 000 exemplaires.[23][24] Le Poste et union le nom a été utilisé environ deux semaines jusqu’au 29 avril 1878, retournant à la bannière originale le lendemain.[25]

En 1889, Hutchins a vendu le journal à Frank Hatton, ancien maître des postes, et Beriah Wilkins, un ancien membre du Congrès démocrate de l’Ohio. Pour promouvoir le journal, les nouveaux propriétaires ont demandé au chef du United States Marine Band, John Philip Sousa, composer pour mars pour la cérémonie de remise des prix du concours de rédaction du journal. Sousa composé « The Washington Post« [26] Il est devenu la musique standard pour accompagner le deux étapes, une fin du XIXe siècle engouement de danse,[27] et reste l’une des œuvres les plus connues de Sousa.

En 1893, le journal a déménagé dans un bâtiment des 14e et E rues NW, où il restera jusqu’en 1950. Ce bâtiment combinait toutes les fonctions du journal en un seul siège – salle de rédaction, publicité, composition et impression – qui fonctionnait 24h / 24. .[28]

En 1898, lors de la Guerre hispano-américaine, le Publier imprimé Clifford K. Berrymanillustration classique de N’oubliez pas le Maine, qui est devenu le cri de bataille des marins américains pendant la guerre. En 1902, Berryman a publié un autre dessin animé célèbre dans le PublierTracer la ligne au Mississippi. Cette caricature représente le président Theodore Roosevelt montrer de la compassion pour un petit ourson et un propriétaire de magasin inspiré de New York Morris Michtom pour créer le ours en peluche.[29]

Wilkins a acquis la part de Hatton du journal en 1894 à la mort de Hatton. Après la mort de Wilkins en 1903, ses fils John et Robert dirigèrent le Publier pendant deux ans avant de le vendre en 1905 à John Roll McLean, propriétaire du Cincinnati Enquirer. Pendant le Wilson présidence, le Publier a été crédité du « journal le plus célèbre type« dans l’histoire de D.C. selon Raison magazine; le Publier avait l’intention de signaler que le président Wilson avait «diverti» sa future épouse, Mme Galt, mais a plutôt écrit qu’il «entrait» Mme Galt.[30][31][32]

À la mort de John McLean en 1916, il a mis le journal en confiance, ayant peu confiance que son fils playboy Edward « Ned » McLean pourrait gérer son héritage. Ned est allé au tribunal et a rompu la confiance, mais, sous sa direction, le journal s’est effondré vers la ruine. J’ai saigné le journal pour son style de vie somptueux et je l’ai utilisé pour promouvoir des programmes politiques.[33]

Pendant le Été rouge de 1919 le Post a soutenu les foules blanches et a même publié un article en première page qui annonçait l’endroit où les militaires blancs prévoyaient de se réunir pour mener des attaques contre les Washingtoniens noirs.[34]

Meyer – période Graham[[éditer]

En 1929, les finances Eugene Meyer (qui avait dirigé le War Finance Corp. depuis Première guerre mondiale[35]) a secrètement fait une offre de 5 millions de Post, mais il a été repoussé par Ned McLean.[36][37] Le 1er juin 1933, Meyer a acheté le papier lors d’une vente aux enchères pour 825 000 $ trois semaines après avoir démissionné Président de la Réserve fédérale. Il avait soumissionné de manière anonyme et était prêt à aller jusqu’à 2 millions de dollars, bien plus que les autres soumissionnaires.[38][39] Ceux-ci comprenaient William Randolph Hearst, qui espérait depuis longtemps mettre fin à la maladie Publier au profit de sa propre présence dans les journaux de Washington.[40]

Le Publier« s la santé et la réputation ont été restaurées sous la propriété de Meyer. En 1946, il a été remplacé comme éditeur par son gendre, Philip Graham.[41] Meyer a finalement eu le dernier rire sur Hearst, qui avait possédé l’ancien Washington Times et le Herald avant leur fusion de 1939 qui a formé le Times-Herald. Celui-ci a été à son tour acheté par et fusionné dans le Publier en 1954.[42] Le document combiné a été officiellement nommé The Washington Post et Times-Herald jusqu’en 1973, bien que le Times-Herald partie du plaque signalétique est devenu de moins en moins important au fil du temps. La fusion a laissé Publier avec deux concurrents locaux restants, le Washington Star (Étoile du soir) et The Washington Daily News qui a fusionné en 1972, formant le Washington Star-News.[43][44] Cela était redevenu simplement le Washington Star au moment de sa fermeture, le 7 août 1981, laissant le Publier comme le seul grand quotidien de Washington depuis près d’un an.
Le 17 mai 1982, Église de l’unification leader Soleil Myung Moon a commencé à publier le Washington Times, un quotidien conservateur feuille de calcul dont la circulation n’a jamais été qu’une fraction de son rival, le Publier. En 2005, la concurrence conservatrice a légèrement augmenté avec la création du Examinateur de Washington, à l’origine gratuit tabloïd quotidien, qui est passé à un format de magazine hebdomadaire en 2013. Mais le Publier, avec une présence beaucoup plus importante, au niveau local et national, est resté le journal dominant de Washington depuis les années 1950.

Après la mort de Phil Graham en 1963, le contrôle de la Washington Post Company est passé à sa femme Katharine Graham (1917-2001), qui était aussi la fille d’Eugene Meyer. Peu de femmes avaient dirigé d’importants journaux nationaux aux États-Unis. Katharine Graham a décrit sa propre anxiété et son manque de confiance en fonction de son sexe dans son autobiographie. Elle a été éditrice de 1969 à 1979[45] et dirigé la Washington Post Company au début des années 1990 en tant que président du conseil d’administration et PDG. Après 1993, elle a conservé un poste de présidente du comité exécutif jusqu’à sa mort en 2001.

Son mandat est crédité d’avoir vu le journal prendre de l’ampleur au niveau national grâce à des reportages d’enquête efficaces après qu’il a commencé à affaiblir sa réputation d’organe de maison pour l’administration Kennedy et Johnson, s’efforçant de garantir que Le New York Times n’a pas dépassé son rapport de Washington sur la Papiers du Pentagone et le scandale du Watergate.

Graham a rendu public The Washington Post Company le 15 juin 1971, au milieu de la controverse des Pentagon Papers. Au total, 1 294 000 actions ont été offertes au public au prix de 26 $ l’action.[46][47] À la fin du mandat de Graham en tant que PDG en 1991, l’action valait 888 $ par action, sans compter l’effet d’un fractionnement intermédiaire de 4: 1.[48]

Pendant ce temps, Graham a également supervisé l’achat de diversification de la société postale de la société d’éducation et de formation à but lucratif Kaplan, Inc. pour 40 millions de dollars en 1984.[49] Vingt ans plus tard, Kaplan avait dépassé le Publier journal en tant que principal contributeur aux revenus de l’entreprise et, en 2010, Kaplan représentait plus de 60% de l’ensemble des revenus de l’entreprise.[50]

Rédacteur en chef Ben Bradlee mettre la réputation et les ressources du journal derrière les journalistes Bob Woodward et Carl Bernstein, qui, dans une longue série d’articles, a effacé l’histoire derrière le cambriolage de 1972 de Comité national démocratique bureaux dans le Complexe Watergate à Washington. Le Publierc’est couverture obstinée de l’histoire, dont l’issue a finalement joué un rôle majeur dans la démission du président Richard Nixon, a remporté le journal Prix ​​Pulitzer en 1973.

En 1972, la section « Book World » a été introduite avec le critique lauréat du prix Pulitzer William McPherson comme son premier éditeur.[51] Il a présenté le prix Pulitzer – des critiques gagnants tels que Jonathan Yardley et Michael Dirda, ce dernier ayant établi sa carrière de critique à la Publier. En 2009, après 37 ans, avec de grands cris de lecteurs et de protestation, Le monde du livre du Washington Post un insert autonome ayant été supprimé, le dernier numéro étant le dimanche 15 février 2009,[52] ainsi qu’une réorganisation générale du document, comme placer les éditoriaux du dimanche sur la dernière page de la première page plutôt que sur la section « Outlook » et distribuer d’autres lettres et commentaires « éditoriaux » orientés localement dans d’autres sections.[53] Cependant, les critiques de livres sont toujours publiées dans la section Outlook le dimanche et dans la section Style le reste de la semaine, ainsi qu’en ligne.[53]

En 1975, le syndicat des journalistes s’est mis en grève. Le Publier embauché des travailleurs de remplacement pour remplacer le syndicat des attachés de presse, et d’autres syndicats retournèrent au travail en février 1976.[54]

En 1980, le journal a publié une histoire dramatique intitulée « Jimmy’s World »,[55] décrivant la vie d’un enfant de huit ans l’héroïne toxicomane à Washington, pour lequel journaliste Janet Cooke a remporté des éloges et un Prix ​​Pulitzer. Une enquête ultérieure, cependant, a révélé que l’histoire était une fabrication. Le prix Pulitzer a été rendu.

Donald E. Graham, Le fils de Katharine, lui succède en tant qu’éditeur en 1979[45] et au début des années 1990, il est devenu à la fois président-directeur général et président du conseil d’administration. Il a été remplacé en 2000 en tant qu’éditeur et PDG par Boisfeuillet Jones Jr., Graham restant président.

En 1995, le nom de domaine washingtonpost.com a été acheté. La même année, un effort infructueux pour créer un référentiel d’informations en ligne appelé Digital Ink est lancé. L’année suivante, il a été fermé et le premier site Web a été lancé en juin 1996.[56]

Katharine Weymouth, La nièce de Donald Graham, a été éditeur et directeur général de 2008 à 2014, date à laquelle Jeff Bezos a repris la propriété du journal.

Jeff Bezos was (2013 – présent)[[éditer]

Démolition du siège de la 15e rue en avril 2016

En 2013 Jeff Bezos acheté le papier pour 250 $ US millions en espèces.[2][57][58] Le journal appartient désormais à Nash Holdings LLC, contrôlée par Bezos.[57] La vente comprenait également d’autres publications locales, des sites Web et des biens immobiliers.[59][60][61] Après la vente, le Washington Post Co. est devenu Graham Holdings Company[10][62]

Bezos a dit qu’il a une vision qui recrée « le » rituel quotidien « de la lecture du Publier comme un paquet, pas seulement une série d’histoires individuelles … « [63] Il a été décrit comme un « propriétaire non intervenant », tenant des téléconférences avec le rédacteur en chef Martin Baron toutes les deux semaines.[64] Bezos nommé Fred Ryan (fondateur et PDG de Politicien) pour servir d’éditeur et directeur général. Cela signifiait l’intention de Bezos de Publier à une orientation plus numérique avec un lectorat national et mondial.[65]

En 2014, le Publier a annoncé qu’il se déplaçait de 1150 15e rue à un espace loué trois pâtés de maisons One Franklin Square sur Rue K.[66] Ces dernières années, Publier lancé une section de finances personnelles en ligne,[67] ainsi qu’un blog et un podcast avec un rétro thème.[68][69]

Position politique[[éditer]

1933-2000[[éditer]

Quand financier Eugene Meyer acheté le failli Publier en 1933, j’ai assuré au public qu’il ne serait redevable à aucun parti.[70] Mais en tant que leader républicain (c’était son vieil ami Herbert Hoover qui l’avait fait Président de la Fed en 1930), son opposition à FDRc’est New Deal coloré le papier éditorial position ainsi que sa couverture médiatique. Cela comprenait éditorialiser des « nouvelles » écrites par Meyer sous un pseudonyme.[71][72][73] Sa femme Agnes Ernst Meyer était un journaliste de l’autre bout du spectre politiquement. Le Publier a dirigé plusieurs de ses pièces, y compris des hommages à ses amis personnels John Dewey et Saul Alinsky.[74][75][76][77]

Eugene Meyer est devenu chef du Banque mondiale en 1946, et j’ai nommé son gendre Phil Graham pour lui succéder Publier éditeur. Les années d’après-guerre ont vu l’amitié grandissante de Phil et Kay Graham avec le Kennedys, le Bradlees et le reste du « Georgetown Set « (beaucoup Harvard anciens) qui colorerait le Post orientation politique.[78] La liste d’invités la plus mémorable de Kay Graham à Georgetown comprenait un diplomate britannique / espion communiste Donald maclean.[79][80]

Le Publier est crédité d’avoir inventé le terme « McCarthyism« dans un 1950 caricature éditoriale par Herbert Block.[81] Représentant des seaux de goudron, il se moquait de Sen. Joseph McCarthytactiques de « goudronnage », c’est-à-dire campagnes de diffamation et assassinat de personnages contre ceux visés par ses accusations. Sen. McCarthy tentait de faire pour le Sénat ce que le Comité des activités non américaines de la Chambre faisait depuis des années – enquête Espionnage soviétique en Amérique. Le HUAC fait Richard Nixon connu à l’échelle nationale pour son rôle dans la Sifflement/Chambres cas qui a exposé communiste espionner dans le Département d’État. Le comité est passé de la McCormackDickstein Comité des années 1930.[82]

Phil Grahamamitié avec JFK est resté fort jusqu’à leur mort prématurée en 1963.[83] Directeur du FBI J. Edgar Hoover aurait dit au nouveau président Lyndon B. Johnson, « Je n’ai pas beaucoup d’influence sur Publier parce que franchement je ne le lis pas. Je le vois comme le Travailleur quotidien. « [84][85]

Ben Bradlee est devenu le rédacteur en chef en 1968, et Kay Graham est officiellement devenu l’éditeur en 1969, ouvrant la voie à un reportage agressif de la Papiers du Pentagone et Scandales du Watergate. Au milieu des années 1970, certains conservateurs ont évoqué la Publier comme « Pravda sur le Potomac« en raison de son parti pris de gauche dans les reportages et les éditoriaux.[86] Depuis lors, l’appellation a été utilisée par les critiques libéraux et conservateurs du journal.[87][88]

2000 – présent[[éditer]

Dans le documentaire PBS Acheter la guerrejournaliste Bill Moyers a déclaré au cours de l’année précédant la guerre en Irak que 27 éditoriaux soutenaient les ambitions de l’administration Bush envahir le pays. Correspondant sécurité nationale Walter Pincus a indiqué qu’il avait reçu l’ordre de cesser ses rapports critiques à l’égard de l’administration.[89] Selon l’auteur et journaliste Greg Mitchell: « Par le Publierc’est son propre aveu, dans les mois qui ont précédé la guerre, il a publié plus de 140 articles sur sa première page faisant la promotion de la guerre, tandis que des informations contraires se sont perdues. « [90]

Le 26 mars 2007, Chris Matthews a déclaré dans son programme télévisé: « Eh bien, The Washington Post n’est pas le journal libéral qu’il était, membre du Congrès, laissez-moi vous dire. Je le lis depuis des années et c’est un néocon journal « .[91] Il a régulièrement publié un mélange de chroniqueurs éditoriaux, dont certains de gauche (y compris E. J. Dionne, Dana Milbank, Greg Sargent et Eugene Robinson), et certains d’entre eux George Will, Marc Thiessen, Michael Gerson et Charles Krauthammer).

Dans une étude publiée le 18 avril 2007 par les professeurs de Yale Alan Gerber, Dean Karlan et Daniel Bergan, les citoyens ont reçu un abonnement à l’un ou l’autre des partisans conservateurs Washington Times ou le penchant libéral Washington Post pour voir l’effet que les médias ont sur les habitudes de vote. Gerber avait estimé sur la base de son travail que le Publier incliné autant vers la gauche que le Fois a fait à droite. Gerber a trouvé ceux qui ont reçu un abonnement gratuit au Publier étaient 7,9 à 11,4% plus susceptibles de voter pour le candidat démocrate au poste de gouverneur que ceux affectés au groupe témoin, selon l’ajustement pour la date à laquelle les participants individuels ont été interrogés et l’intervieweur; cependant, les personnes qui ont reçu le Fois étaient également plus susceptibles que les témoins de voter pour le démocrate, avec un effet d’environ 60% aussi important que celui estimé Publier.[92][93] Les auteurs de l’étude ont déclaré que l’erreur d’échantillonnage aurait pu jouer un rôle dans l’effet de la tendance conservatrice Fois, tout comme le fait que le candidat démocrate ait adopté des positions plus conservatrices que ce qui est typique de son parti, et « le mois précédant l’enquête postélectorale a été une période difficile pour le président Bush, une période au cours de laquelle son approbation globale a chuté de environ 4 points de pourcentage dans tout le pays. Il semble qu’une exposition accrue à la couverture médiatique des deux journaux, malgré des orientations idéologiques opposées, ait éloigné l’opinion publique des républicains. « [93]

En novembre 2007, le journal a été critiqué par un journaliste indépendant Robert Parry pour avoir rendu compte de courriels anti-Obama sans souligner suffisamment à ses lecteurs la fausse nature des allégations anonymes.[94] En 2009, Parry a critiqué le journal pour ses reportages prétendument injustes sur les politiciens libéraux, y compris le vice-président Al gore et président Barack Obama.[95]

Répondant à la critique de la couverture du journal pendant la période précédant la Élection présidentielle de 2008, ancien Publier ombudsman Deborah Howell a écrit: « Les pages d’opinion ont de fortes voix conservatrices; le comité de rédaction comprend des centristes et des conservateurs; et il y avait des éditoriaux critiques à l’égard d’Obama. Pourtant l’opinion était toujours pesée sur Obama. »[96] Selon un 2009 Oxford University Press livre de Richard Davis sur l’impact des blogs sur la politique américaine, blogueurs libéraux lien vers The Washington Post et Le New York Times plus souvent que les autres grands journaux; Cependant, les blogueurs conservateurs sont également liés principalement aux journaux libéraux.[97]

À la mi-septembre 2016, Matthew Ingram de Forbes rejoint Glenn Greenwald de L’interceptionet Trevor Trimm de The Guardian en critiquant The Washington Post pour « exiger que [former National Security Agency contractor Edward] Snowden … est jugé pour espionnage. « [98][99][100][101]

En décembre 2016, The Publier publié une histoire affirmant à tort qu’un Russe opération de piratage avait infiltré le États-Unis réseau électrique; la réclamation a été retirée dans une version révisée de l’histoire, après que la version initiale eut été largement diffusée.[102][103]

En février 2017, le Publier a adopté le slogan « La démocratie meurt dans les ténèbres« pour sa bannière Masthead.[104]

Depuis 2011, le Publier a exécuté une colonne intitulée « Le vérificateur des faits » que le Publier Vous décrivez «escouade de vérité».[105] The Fact Checker a reçu une subvention de 250 000 $ de Initiative Google Actualités/YouTube pour augmenter la production de vidéo vérifications des faits.[105]

Approbations politiques[[éditer]

Katharine Graham a écrit dans son autobiographie Histoire personnelle que le journal avait depuis longtemps pour politique de ne pas approuver les candidats politiques. Cependant, depuis au moins 2000, le journal a parfois soutenu des politiciens républicains, tels que Gouverneur du Maryland Robert Ehrlich.[106] En 2006, il a réitéré son approbation historique de chaque candidat républicain au Congrès en Virginie du Nord.[107] Il y a aussi eu des moments où Publier a spécifiquement choisi de ne cautionner aucun candidat, comme dans le Élection présidentielle de 1988 quand il a refusé d’approuver le gouverneur de l’époque Michael Dukakis ou alors vice-président George H. W. Bush.[108] Le 17 octobre 2008, le Publier approuvé Barack Obama pour Président des États-Unis.[109] Le 25 octobre 2012, le journal a approuvé la réélection d’Obama.[110] Le Publier a approuvé les démocrates à la présidence lors d’au moins neuf élections présidentielles différentes.[111] Le journal n’a jamais approuvé un républicain à la présidence.[111] Le 21 octobre 2014, le journal a approuvé 44 candidats démocrates contre 3 candidats républicains pour les élections de 2014 dans le district de Columbia, Maryland et Virginie.[112] Le 13 octobre 2016, il a approuvé Hillary Clinton pour l’élection présidentielle de cette année.[113]

Le Publier a approuvé le gouverneur du Maryland Harry Hughes et D.C. Plus vieux Marion Barry aux élections de 1978.

Critiques et controverses[[éditer]

Fabrication « Jimmy’s World »[[éditer]

En septembre 1980, un reportage du dimanche est apparu sur la première page du Publier intitulé « Jimmy’s World » dans lequel le journaliste Janet Cooke a écrit un profil de la vie d’un enfant de huit ans l’héroïne accro.[114] Bien que certains Publier douté de la véracité de l’histoire, les rédacteurs du journal l’ont défendue et le directeur de la rédaction adjoint Bob Woodward a soumis l’histoire au Tableau des prix Pulitzer à Columbia University pour examen. Cooke a reçu le Prix ​​Pulitzer pour la rédaction de longs métrages le 13 avril 1981. L’histoire s’est alors avérée être une fabrication complète, et le Pulitzer a été rendu.[115]

Sollicitation « salon » privée[[éditer]

En juillet 2009, au milieu d’un débat intense sur réforme des soins de santé, Le Politico a signalé qu’un système de santé lobbyiste avait reçu une offre « étonnante » d’accès au Post «rédaction de rapports sur la santé et rédaction».[116] Publier éditeur Katharine Weymouth avait prévu une série de dîners ou de « salons » exclusifs dans sa résidence privée, à laquelle elle avait invité d’éminents lobbyistes, des membres de groupes commerciaux, des politiciens et des hommes d’affaires.[117] Les participants devaient débourser 25 000 $ pour parrainer un seul salon et 250 000 $ pour 11 séances, les événements étant fermés au public et aux nonPublier appuyez sur.[118] Politicien« s révélation a obtenu une réponse quelque peu mitigée à Washington, car elle donnait l’impression que le seul but des parties était de permettre aux initiés d’acheter temps face avec Publier personnel.

Presque immédiatement après la divulgation, Weymouth a annulé les salons, déclarant: « Cela n’aurait jamais dû se produire ». Avocat de la Maison Blanche Greg Craig a rappelé aux fonctionnaires règles d’éthique fédérales, ils ont besoin d’une approbation préalable pour de tels événements. Publier Rédacteur en chef Marcus Brauchli, qui a été nommé sur le dépliant comme l’un des «hôtes et animateurs de discussion» du salon, a déclaré qu’il était «consterné» par le plan, ajoutant: «Il suggère que l’accès à Washington Post des journalistes étaient disponibles à l’achat. « [119]

China Daily suppléments publicitaires[[éditer]

Datant de 2011, The Washington Post A commencé à inclure des suppléments publicitaires « China Watch » fournis par China Daily, un journal de langue anglaise appartenant à la Département de la publicité du Parti communiste chinois, sur les éditions imprimée et en ligne. Bien que l’en-tête de la section en ligne « China Watch » comprenait le texte « Un supplément payé pour le Washington Post », James Fallows de L’Atlantique a suggéré que l’avis n’était pas assez clair pour la plupart des lecteurs.[120] Distribué au Publier et plusieurs journaux à travers le monde, les suppléments publicitaires « China Watch » vont de quatre à huit pages et paraissent au moins une fois par mois. Selon un rapport 2018 de The Guardian, « China Watch » utilise « une approche didactique à l’ancienne de la propagande ».[121]

En 2020, un rapport de Freedom House, « Le mégaphone mondial de Pékin », a également critiqué la Publier et d’autres journaux pour avoir diffusé « China Watch ».[122][123] La même année, trente-cinq membres républicains des États-Unis Le Congrès a écrit une lettre aux États-Unis Le ministère de la Justice en février 2020 appelant à une enquête sur les violations potentielles du FARA par China Daily.[124] La lettre nommait un article paru dans le Publier, « Les failles de l’éducation liées aux troubles de Hong Kong », à titre d’exemple « d’articles [that] servir de couverture aux atrocités de la Chine, y compris … son soutien à la répression à Hong Kong. « [125]

Article PropOrNot[[éditer]

En novembre 2016, le Publier publié une histoire qui s’appuyait fortement sur un rapport de PropOrNot, un groupe internet anonyme qui cherche à dévoiler ce qu’il appelle Russe propagande. PropOrNot a publié une liste de sites Web qu’ils appelaient des idiots utiles «de bonne foi»« « du gouvernement russe.[126] Andrew Cockburn, Rédacteur en chef de Washington pour Harper’s, a vivement critiqué Publier« s la décision de mettre l’histoire en première page, qualifiant l’article de «triste pièce de détritus».[127] Écrivains L’interception, La fortuneet Rolling Stone a également critiqué Publier pour avoir inclus un rapport d’une organisation qui n’a pas la réputation de vérifier les faits dans un article sur les « fausses nouvelles ».[128][129][130] En examinant plus attentivement leur méthodologie, Adrian Chen, rédacteur pour The New Yorker, a fait valoir que les critères de PropOrNot pour établir la propagande étaient si larges qu’ils auraient pu inclure « non seulement les médias russes contrôlés par l’État », comme RT (anciennement Russia Today) « , mais presque tous les organes de presse du monde, y compris le Publier lui-même « sur leur liste.[131]

Coverage of Jacksonville Landing shooting[[edit]

On August 27, 2018, one day after the Jacksonville Landing shooting, the Washington Post published a profile of the perpetrator.[132] After the article was published, Nicole Dahmen, a journalism professor at the University of Oregon, criticized it saying « The article reads like a glorified celebrity profile, » « Why does it give us eight paragraphs of what a celebrity, high-profile gamer he is? ». The paper did not make a reporter or editor available for comment. Molly Gannon Conway, a communications manager with it, emailed the following statement: « As is true in all cases, reporting on the alleged killer is only one aspect of our coverage. In this instance, the story helps readers better understand the esports community affected and the accused killer’s history within that community. These are not easy decisions to make and for each individual story, we must consider what is newsworthy. »[133]

Op-Ed by Al-Houthi[[edit]

On November 9, 2018, a Washington Post op-ed written by Mohammed Ali al-Houthi, a political leader in Houthi movement, was published. This led The Washington Post to be criticized by multiple activists on the basis of providing a platform to an « anti-Western and antisemitic group supported by Iran ». Both Iran and the Houthis have denied they are collaborating with each other.[134][135][136]

Pay practices[[edit]

In June 2018, over 400 employees of The Washington Post signed an open letter to owner Jeff Bezos demanding « fair wages; fair benefits for retirement, family leave and health care; and a fair amount of job security. » The open letter was accompanied by video testimonials from employees, who alleged « shocking pay practices » despite record growth in subscriptions at the newspaper, with salaries only rising an average of $10 per week, less than half the rate of inflation. The petition followed on a year of unsuccessful negotiations between The Washington Post Guild and upper management over pay and benefit increases.[137]

Lawsuit by Covington Catholic High School student[[edit]

On February 19, 2019, attorneys for Covington Catholic High School student Nick Sandmann announced a defamation lawsuit against the Post, stemming from the January 2019 Lincoln Memorial confrontation between Covington students and the Indigenous Peoples March.[138][139] In the lawsuit, the Post is accused of publishing seven « false and defamatory articles. »[140][141][142][143][144][145][146] The complaint states:

… [T]he Post engaged in a modern-day form of McCarthyism by competing with CNN and NBC, among others, to claim leadership of a mainstream and social media mob of bullies which attacked, vilified, and threatened Nicholas Sandmann (« Nicholas »), an innocent secondary school child. The Post wrongfully targeted and bullied Nicholas because he was the white, Catholic student wearing a red « Make America Great Again » souvenir cap on a school field trip … »[139][[non-primary source needed]

A federal judge dismissed the case initially, ruling that 30 of the Post’s 33 statements that Sandmann’s lawyers had described as libelous were not, but in October 2019 allowed an amended complaint to continue.[147]

Reaction to Op-Ed by Richard Cohen[[edit]

On July 15, 2019, Color of Change, an American civil rights organization, called on the Post to fire columnist Richard Cohen, after Cohen stated in an editorial that « people with conventional views » are challenged by New York City Mayor Bill de Blasio’s interracial marriage and family, to the point that the average person would have to suppress their « gag reflex » when seeing them on television. Color of Change asked « Since when did the editors of one of our nation’s premier newspapers become the arbiters of conventional, or traditional, American views? And since they have decided to play that role, how did they come to the decision that, in 2013, the average American is disturbed by the sight of an interracial family—to the point of running for the barf bag? »[148][[non-primary source needed]

Abu Bakr al-Baghdadi headline controversy[[edit]

The Washington Post was criticized on social media after its editorial department described ISIL leader Abu Bakr al-Baghdadi as an « austere religious scholar » in the obituary the paper had penned. On Twitter, users penned tongue-in-cheek, overly subdued death notice headlines for long deceased infamous dictators, despots, and serial killers.[149]

Alleged bias against Sanders 2020 presidential campaign[[edit]

During a town hall event in August 2019, Vermont senator and 2020 Democratic presidential candidate Bernie Sanders criticized the Washington Post« s perceived negative coverage of his campaign tying it to Jeff Bezos purchase of the newspaper, stating “I talk about that all of the time. And then I wonder why The Washington Post—which is owned by Jeff Bezos who owns Amazon—doesn’t write particularly good articles about me.”[150] In response on CNN, Washington Post executive editor Marty Baron claimed that Sanders’ criticism was « baseless and conspiratorial ».[151] In addition to the Sanders campaign, both the leftist magazine Jacobin[152] and the
progressive journalist watchdog Fairness and Accuracy in Reporting[153] issued similar criticism of the Washington Post.

On February 21, 2020, the Post reported that U.S. officials reportedly told Senator Sanders that Russia was interfering in the 2020 election in an effort to get him elected.[154] Sanders acknowledged that his campaign was briefed about Russia’s alleged efforts about a month ago. Asked why the disclosure came out about one day before the 2020 Nevada Democratic caucuses, he said: « Why do you think it came out? It was the Washington Post? Good friends. »[155]

Executive officers and editors (past and present)[[edit]

Major stockholders

  1. Stilson Hutchins (1877–1889)
  2. Frank Hatton and Beriah Wilkins (1889–1905)
  3. John R. McLean (1905–1916)
  4. Edward (Ned) McLean (1916–1933)
  5. Eugene Meyer (1933–1948)
  6. Graham Family (1948–2013)
  7. Nash Holdings (Jeff Bezos) (2013–Present)

Publishers

  1. Stilson Hutchins (1877–1889)
  2. Beriah Wilkins (1889–1905)
  3. John R. McLean (1905–1916)
  4. Edward (Ned) McLean (1916–1933)
  5. Eugene Meyer (1933–1946)
  6. Philip L. Graham (1946–1961)
  7. John W. Sweeterman (1961–1968)
  8. Katharine Graham (1969–1979)
  9. Donald E. Graham (1979–2000)
  10. Boisfeuillet Jones Jr. (2000–2008)
  11. Katharine Weymouth (2008–2014)
  12. Frederick J. Ryan Jr. (2014–Present)

Executive editors

  1. James Russell Wiggins (1955–1968)
  2. Ben Bradlee (1968–1991)
  3. Leonard Downie Jr. (1991–2008)
  4. Marcus Brauchli (2008–2012)[156]
  5. Martin Baron (2012–present)

Notable staff[[edit]

See also[[edit]

References[[edit]

  1. ^ Somaiya, Ravi (September 2, 2014). « Publisher of The Washington Post Will Resign ». The New York Times. Retrieved June 12, 2015.
  2. ^ à b Clabaugh, Jeff (October 1, 2013). « Jeff Bezos Completes Washington Post Acquisition ». Washington Business Journal. American City Business Journals. Retrieved October 1, 2013.
  3. ^ Washington Post Staff (January 1, 2016). « Leadership of The Washington Post ». Washington Post. Retrieved February 12, 2018.
  4. ^ Ember, Sydney (April 2, 2018). « To Trump, It’s the ‘Amazon Washington Post.’ To Its Editor, That’s Baloney ». The New York Times. ISSN 0362-4331.
  5. ^ Achenbach, Joel (December 10, 2015). « Hello, new Washington Post, home to tiny offices but big new ambitions ». Retrieved December 14, 2015.
  6. ^ Michaela Riva Gaaserud (February 11, 2014). Moon Virginia & Maryland: Including Washington DC. Avalon Publishing. pp. 556–. ISBN 978-1-61238-517-4.
  7. ^ « District of Columbia’s Top 10 Newspapers by Circulation ». Agility PR Solutions. October 16, 2015. Retrieved March 24, 2020.
  8. ^ Kurtz, Howard (April 8, 2008). « The Post Wins 6 Pulitzer Prizes ». The Washington Post. Retrieved August 8, 2008.
  9. ^ « Walter Reed and Beyond ». The Washington Post. Retrieved May 25, 2010.
  10. ^ à b Irwin, Neil; Mui, Ylan Q. (August 5, 2013). « Washington Post Sale: Details of Bezos Deal ». The Washington Post. Washington, D.C. ISSN 0190-8286. Retrieved October 1, 2013. Notably, Bezos — through a new holding company called Nash Holdings LLC— will be buying only the Post newspaper and closely held related ventures.
  11. ^ « The Real Reason Jeff Bezos Bought The Washington Post ». Fast Company. August 6, 2013. Retrieved March 28, 2018.
  12. ^ « Washington Post – Daily Newspaper in Washington DC, USA with Local News and Events ». Mondo Times. Retrieved March 31, 2012.
  13. ^ « Post’s National Weekly Edition to Close ». The Washington Post. Retrieved June 2, 2011.
  14. ^ « The Washington Post’s Circulation and Reach ». Washington Post Media. Archived from the original on November 20, 2008. Retrieved March 2, 2009.
  15. ^ « Washington Post Foreign Bureaus ». The Washington Post. Retrieved July 20, 2015.
  16. ^ « Washington Post to close three regional bureaux ». BBC News. November 25, 2009. Retrieved November 25, 2009.
  17. ^ « Washington Post Bureaus ». The Washington Post. Archived from the original on February 3, 2009. Retrieved November 25, 2009.
  18. ^ « Blog: Ranking of newspapers ». Retrieved February 23, 2012.
  19. ^ O’Connell, Jonathan (November 27, 2013). « Washington Post headquarters to sell to Carr Properties for $159 million ». The Washington Post. Retrieved June 14, 2015.
  20. ^ O’Connell, Jonathan (May 23, 2014). « Washington Post signs lease for new headquarters ». The Washington Post. Retrieved June 14, 2015.
  21. ^ Shan Wang (February 2, 2018). « Here’s how Arc’s cautious quest to become the go-to publishing system for news organizations is going ». Nieman Lab, Harvard University.
  22. ^ « Washington Post website, General Information, History, Early History (1877-1933) ».
  23. ^ « « The Post’ as an Absorbent » (April 16, 1878). The Washington Post and Union. April 16, 1878. p. 2.
  24. ^ « Masthead ». The Washington Post and Union. April 15, 1878. p. 1.
  25. ^ « Masthead ». The Washington Post. April 30, 1878. p. 1.
  26. ^ « 1889 ». The Washington Post. Archived from the original on March 12, 2006.
  27. ^ « John Philip Sousa Collection ». University of Illinois at Urbana-Champaign. Archived from the original on May 31, 2009.
  28. ^ Fisher, Marc (December 10, 2015). « Goodbye, old Washington Post, home of the newspaper the Grahams built ». The Washington Post. Retrieved March 24, 2017.
  29. ^ « Clifford K. Berryman Political Cartoon Collection ». www.archives.gov. Retrieved August 12, 2015.
  30. ^ Rabbe, Will (June 8, 2013). « The Washington Post’s Famous 1915 Typo ». MSNBC.
  31. ^ Freund, Charles Paul (July 2001). « D.C. Jewels: The closing of a historic shop is a triumph of meaning over means ». Reason. Retrieved November 5, 2009. …Mrs. Edith Galt, who became the second wife of Woodrow Wilson … She also figures in the most famous newspaper typo in D.C. history. The Washington Post … Intending to report that Wilson had been entertaining Mrs. Galt in a loge at the National, early editions instead printed that he was seen entering her there.
  32. ^ Weingarten, Gene (July 11, 2006). « Chatological Humor* (Updated 7.14.06) ». The Washington Post. Retrieved November 5, 2009. The Post said that the President spent the afternoon « entertaining » Mrs. Galt, but they dropped the « tain » in one edition. Wilson LOVED it.
  33. ^ Carol Felsenthal (1993). Power, Privilege and the Post: The Katharine Graham Story. Seven Stories Press. p. 53. ISBN 978-1-60980-290-5. Retrieved September 9, 2018.
  34. ^ Higgins, Abigail. « Red Summer of 1919: How Black WWI Vets Fought Back Against Racist Mobs ». www.history.com. History. Retrieved December 23, 2019.
  35. ^ Eustace Clarence Mullins (2013). Study of The Federal Reserve. Simon & Schuster. ISBN 978-1-62793-114-4.
  36. ^ Carol Felsenthal (1993). Power, Privilege and the Post: The Katharine Graham Story. Seven Stories Press. p. 51. ISBN 978-1-60980-290-5. Retrieved September 9, 2018.
  37. ^ Chalmers McGeagh Roberts (1977). « Headed for Disaster – Ned McLean I ». The Washington Post: The First 100 Years. Houghton Mifflin. p. 190. ISBN 978-0-395-25854-5. Retrieved September 9, 2018.
  38. ^ Carol Felsenthal (1993). Power, Privilege and the Post: The Katharine Graham Story. Seven Stories Press. p. 51. ISBN 978-1-60980-290-5. Retrieved September 9, 2018.
  39. ^ Chalmers McGeagh Roberts (1977). The Washington Post: The First 100 Years. Houghton Mifflin. p. 194. ISBN 978-0-395-25854-5. Retrieved September 10, 2018.
  40. ^ Chalmers McGeagh Roberts (1977). The Washington Post: The First 100 Years. Houghton Mifflin. p. 190. ISBN 978-0-395-25854-5. Retrieved September 10, 2018.
  41. ^ Roberts, Chalmers M. (June 1, 1983). « Eugene Meyer Bought Post 50 Years Ago ». The Washington Post. Retrieved April 20, 2017.
  42. ^ « Washington Times-Herald Sold by Tribune Company (March 18, 1954) ». Chicago Tribune. Retrieved March 23, 2017.[[dead link]
  43. ^ Times, B. Drummond Ayres Jr, Special To The New York (July 24, 1981). « Washington Star is to Shut Down After 128 Years ». The New York Times. ISSN 0362-4331. Retrieved March 23, 2017.
  44. ^ « Here’s the 1960s Headquarters of the Washington Daily News ». Curbed DC. July 11, 2014. Retrieved March 23, 2017.
  45. ^ à b « Donald E. Graham Is Named Publisher of Washington Post ». Washington Post. January 10, 1979. ISSN 0190-8286. Retrieved March 20, 2018.
  46. ^ « Washington Post Offering Due Today at $26 a Share » (PDF). The New York Times. June 15, 1971. Retrieved February 13, 2018.
  47. ^ « Our Company ». Graham Holdings. Retrieved February 13, 2018.[[permanent dead link]
  48. ^ Telford, Dana; Gostick, Adrian Robert (2005). Integrity Works: Strategies for Becoming a Trusted, Respected and Admired Leader (First ed.). Gibbs Smith. p. 81. ISBN 1-58685-054-7. Retrieved February 13, 2018.
  49. ^ The trials of Kaplan Higher Ed and the education of The Washington Post Co., Washington Post, Steven Mufson and Jia Lynn Yang, April 9, 2011.
  50. ^ Nice Guy, Finishing Last: How Don Graham Fumbled the Washington Post Co., Forbes, Jeff Bercovici, February 8, 2012.
  51. ^ Arana-Ward (then-deputy editor of « Book World »), Marie (June 1, 1997). « Views From Publisher’s Row ». The Washington Post.
  52. ^ John Gaines. « Where Have All the Magazines Gone? ». Library Point. Archived from the original on October 11, 2016. Retrieved March 14, 2016.
  53. ^ à b Letter from the editor, The Washington Post, Sunday, February 15, 2009; Page BW02
  54. ^ Franklin, Ben A. (February 29, 1976). « « Chastened’ Unions Lick Their Wounds as Last Holdouts in 20‐Week Washington Post Strike Return to Work ». The New York Times. Retrieved November 26, 2018.
  55. ^ Cooke, Janet (September 28, 1980). « Jimmy’s World ». University of North Carolina at Pembroke. Archived from the original on December 27, 2008. Retrieved April 4, 2009.
  56. ^ ghostsofdc (December 30, 2019). « When Did the Washington Post Launch a Website? | Ghosts of DC ». Retrieved December 31, 2019.
  57. ^ à b Fahri, Paul (October 1, 2013). « The Washington Post Closes Sale to Amazon Founder Jeff Bezos ». The Washington Post. ISSN 0190-8286.
  58. ^ Farhi, Paul (August 5, 2013). « Washington Post To Be Sold to Jeff Bezos, the Founder of Amazon ». The Washington Post. Washington, D.C.: The Washington Post Company. ISSN 0190-8286. Retrieved August 5, 2013.
  59. ^ Shay, Kevin James (October 1, 2013). « Bezos completes purchase of Gazettes, Post ». The Maryland Gazette. Archived from the original on March 13, 2014. Retrieved March 13, 2014.
  60. ^ « Form 8-K. THE WASHINGTON POST COMPANY. Commission File Number 1-6714. Exhibit 2.1: Letter Agreement ». U.S. Securities and Exchange Commission. August 5, 2013. Retrieved March 13, 2014.
  61. ^ Harwell, Drew (June 12, 2015). « Gazette Papers in Montgomery, Prince George’s to Close ». The Washington Post. Retrieved June 13, 2015.
  62. ^ Debbi Wilgoren (November 18, 2013). « Washington Post Co. renamed Graham Holdings Company to mark sale of newspaper ». Washington Post. Retrieved January 3, 2014.
  63. ^ Farhi, Paul; Timberg, Craig (September 28, 2013). « Jeff Bezos to His Future Washington Post Journalists: Put the Readers First ». The Washington Post. Archived from the original on September 21, 2013. Retrieved September 4, 2013.
  64. ^ Stewart, James B. (May 19, 2017). « Washington Post, Breaking News, Is Also Breaking New Ground ». The New York Times. ISSN 0362-4331. Retrieved May 20, 2017.
  65. ^ Bond, Shannon (September 2, 2014). « Jeff Bezos picks Fred Ryan of Politico to run Washington Post ». FT. Financial Times. Retrieved September 17, 2016.
  66. ^ O’Connell, Jonathan (September 4, 2015). « Inside the wild ride that landed The Washington Post on K Street ». The Washington Post. Retrieved September 5, 2015.
  67. ^ Barr, Jeremy. « Washington Post launches personal finance section ». The Washington Post. Retrieved August 25, 2014.
  68. ^ « The Washington Post launches Retropolis: A History Blog ». Washington Post.
  69. ^ « The Washington Post to launch Retropod podcast ». Washington Post.
  70. ^ Chalmers McGeagh Roberts (1977). The Washington Post: The First 100 Years. Houghton Mifflin. p. 198. ISBN 978-0-395-25854-5.
  71. ^ Tom Kelly (1983). The Imperial Post: The Meyers, the Grahams, and the Paper that Rules Washington. Morrow. pp. 63–64. ISBN 978-0-688-01919-8.
  72. ^ Ernest Lamb (April 8, 1934). « New Deal a Mistake, Says Glass, Holding U.S. Will Regret It: Senator, in Interview, Tells ‘Unvarnished Truth« « . Eugene Meyer. The Washington Post. pp. 1, 4.
  73. ^ Ernest Lamb (October 8, 1936). « Council Fought Security Act, Records Show: Statements by Wagner and Winant Are Refuted by Hearing Transcript ». Eugene Meyer. The Washington Post. pp. 1, 12.
  74. ^ Agnes Ernst Meyer (December 10, 1939). « In Defense of Dr. Dewey ». The Washington Post. p. B8.
  75. ^ Carol Felsenthal (1993). Power, Privilege and the Post: The Katharine Graham Story. Seven Stories Press. pp. 19, 127. ISBN 978-1-60980-290-5.
  76. ^ Agnes Ernst Meyer (1945). Orderly Revolution. The Washington Post.
  77. ^ Sanford D. Horwitt (1989). Let Them Call Me Rebel: Saul Alinsky, His Life and Legacy. Knopf. p. 195. ISBN 978-0-394-57243-7.
  78. ^ Gregg Herken (October 22, 2014). « The Georgetown Set ». Politicien. Retrieved September 20, 2018.
  79. ^ Roland Philipps (2018). A Spy Named Orphan: The Enigma of Donald Maclean. W. W. Norton. p. 134. ISBN 978-0-393-60858-8.
  80. ^ Katharine Graham (1997). Personal History. A.A. Knopf. p. 156. ISBN 978-0-394-58585-7.
  81. ^ Chalmers McGeagh Roberts (1977). The Washington Post: The First 100 Years. Houghton Mifflin. p. 280. ISBN 978-0-395-25854-5.
  82. ^ Peter Duffy (October 6, 2014). « The Congressman Who Spied for Russia: The Strange Case of Samuel Dickstein ». Politicien. Retrieved September 20, 2018.
  83. ^ Chalmers McGeagh Roberts (1977). The Washington Post: The First 100 Years. Houghton Mifflin. p. 363. ISBN 978-0-395-25854-5. Retrieved September 9, 2018.
  84. ^ Michael R. Beschloss (1997). Taking Charge: The Johnson White House Tapes, 1963-1964. Simon & Schuster. p. 32. ISBN 978-0-684-80407-1.
  85. ^

    Taylor Branch (1997). Pillar of Fire: America in the King Years 1963–65. Simon & Schuster. p. 180. ISBN 978-1-4165-5870-5.

  86. ^ Bruce Bartlett (March 13, 2007), « Partisan Press Parity ». The Washington Times.
  87. ^ James Kirchick (February 17, 2009), « Pravda on the Potomac ». The New Republic.
  88. ^ William Greider (March 6, 2003), « Washington Post Warriors », The Nation
  89. ^ « Transcript: « Buying the War« « . PBS. April 25, 2007. Retrieved December 13, 2009.
  90. ^ « Eleven Years On: How ‘The Washington Post’ Helped Give Us the Iraq War ». The Nation. March 12, 2014. Archived from the original on March 4, 2017.
  91. ^ « Hardball with Chris Matthews for March 23 ». NBC News. March 26, 2007. Retrieved April 4, 2009.
  92. ^ « Republicans’ media bias claims boosted by scarcity of right-leaning journalists ». The Washington Times. Retrieved February 13, 2016.
  93. ^ à b Gerber A, Karlan DS, Bergan D (April 18, 2007). « Does The Media Matter? A Field Experiment Measuring the Effect of Newspapers on Voting Behavior and Political Opinions » (PDF). Yale University. Yale University.
  94. ^ Robert Parry (November 29, 2007). « WPost Buys into Anti-Obama Bigotry ». Consortium News. Retrieved April 4, 2009.
  95. ^ Robert Parry (March 19, 2009), « Framing Obama – by the WPost », Consortium News
  96. ^ Howell, Deborah (November 16, 2008). « Remedying the Bias Perception ». The Washington Post.
  97. ^ Richard Davis (2009). Typing Politics: The Role of Blogs in American Politics. Oxford UP. p. 79. ISBN 9780199706136.
  98. ^ Glenn Greenwald (September 18, 2016). « WashPost Makes History: First Paper to Call for Prosecution of Its Own Source (After Accepting Pulitzer) ». The Intercept.
  99. ^ Ingram, Matthew. « Here’s Why The Washington Post Is Wrong About Edward Snowden ».
  100. ^ Disis, Jill. « Washington Post criticized for opposing Snowden pardon ».
  101. ^ Trimm, Trevor. « The Washington Post is wrong: Edward Snowden should be pardoned ».
  102. ^ Leetaru, Kalev (January 1, 2017). « « Fake News’ and How The Washington Post Rewrote Its Story on Russian Hacking of the Power Grid ». Forbes. Retrieved March 23, 2017.
  103. ^ Eilperin, Juliet; Entous, Adam (December 31, 2016). « Russian operation hacked a Vermont utility, showing risk to U.S. electrical grid security, officials say ». The Washington Post. Retrieved March 24, 2017.
  104. ^ Farhi, Paul (February 23, 2017). « The Washington Post’s new slogan turns out to be an old saying ». The Washington Post.
  105. ^ à b Glenn Kessler (January 1, 2017), « About the Fact Checker », The Washington Post
  106. ^ « Wrong Choice for Governor ». The Washington Post. October 26, 2006. Retrieved April 4, 2009.
  107. ^ « For Congress in Virginia ». The Washington Post. October 30, 2006. Retrieved April 4, 2009.
  108. ^ « Post Makes No Endorsement ». The New York Times. Presse associée. November 2, 1988.
  109. ^ « Barack Obama for President ». The Washington Post. October 17, 2008. Retrieved April 4, 2009.
  110. ^ « Washington Post Endorsement: Four More Years for President Obama ». The Washington Post. October 25, 2012. Retrieved October 28, 2012.
  111. ^ à b « Patrick Pexton: The Post’s endorsements historically tend Democratic ». Washington Post. Retrieved July 5, 2018.
  112. ^ « The Washington Post’s endorsements for the 2014 elections ». The Washington Post.
  113. ^ « Hillary Clinton for President ». The Washington Post. October 13, 2016. Retrieved October 13, 2016.
  114. ^ Janet Cooke (September 28, 1980). « Jimmy’s World ». The Washington Post. p. A1. Retrieved July 9, 2016.
  115. ^ Mike Sager (Spring 2016), « The fabulist who changed journalism », Columbia Journalism Review
  116. ^ Michael Calderone and Mike Allen (July 2, 2009), « WaPo cancels lobbyist event », Politicien
  117. ^ Richard Pérez-Peña (July 3, 2009), « Pay-for-Chat Plan Falls Flat at Washington Post », The New York Times, p. A1
  118. ^ Gautham Nagesh (July 2, 2009) « WaPo Salons Sell Access to Lobbyists », The Atlantic
  119. ^ Howard Kurtz (July 3, 2009), « Washington Post Publisher Cancels Planned Policy Dinners After Outcry », The Washington Post
  120. ^ Fallows, James (February 3, 2011). « Official Chinese Propaganda: Now Online from the WaPo! ». The Atlantic. Archived from the original on February 7, 2011.
  121. ^ Lim, Louisa; Bergin, Julia (December 7, 2018). « Inside China’s audacious global propaganda campaign ». The Guardian. Retrieved March 21, 2020.
  122. ^ Cook, Sarah. « Beijing’s Global Megaphone ». Freedom House. Retrieved March 21, 2020.
  123. ^ Fifield, Anna (January 15, 2020). « China is waging a global propaganda war to silence critics abroad, report warns ». The Washington Post. Retrieved March 21, 2020.
  124. ^ Magnier, Mark (February 8, 2020). « US lawmakers push Justice Department to investigate China Daily, label the newspaper a foreign agent ». South China Morning Post. Retrieved March 21, 2020.
  125. ^ « Rubio Joins Cotton, Banks, Colleagues in Urging DOJ to Investigate China Daily ». Office of U.S. Senator Marco Rubio. February 7, 2020. Retrieved March 21, 2020.
  126. ^ Nelson, Steven (November 29, 2016). « Publications Called Russian-Propaganda Distributors Consider Suing Anonymous ‘Experts« « . U.S. News & World Report.
  127. ^ Grove, Lloyd (December 9, 2016), « Washington Post on the ‘Fake News’ Hot Seat », The Daily Beast, retrieved December 11, 2016
  128. ^ Ben Norton; Glenn Greenwald (November 26, 2016), « Washington Post Disgracefully Promotes a McCarthyite Blacklist From a New, Hidden, and Very Shady Group », The Intercept, retrieved November 27, 2016
  129. ^ Ingram, Matthew (November 25, 2016), « No, Russian Agents Are Not Behind Every Piece of Fake News You See », Fortune, retrieved November 27, 2016
  130. ^ Taibbi, Matt (November 28, 2016). « The ‘Washington Post’ ‘Blacklist’ Story Is Shameful and Disgusting ». Rolling Stone.
  131. ^ Chen, Adrian (December 1, 2016). « The Propaganda About Russian Propaganda ». The New Yorker.
  132. ^ Swenson, Kyle; Farzan, Antonia Noori (August 27, 2018). « Jacksonville shooting suspect: A serious player in the high-pressure, big-money world of competitive gaming ». Washington Post. Retrieved March 6, 2020.
  133. ^ Biasotti, Tony (August 31, 2018). « Reporters shouldn’t profile mass shooters, say experts ». Columbia Journalism Review. Retrieved March 6, 2020.
  134. ^ « « WASHINGTON POST’ SLAMMED FOR OP-ED BY ANTISEMITIC HOUTHI LEADER ». Jerusleum Post. November 10, 2018.
  135. ^ « Yemeni rebels deny US charges that Iran is arming them ». Retrieved October 14, 2018.
  136. ^ Arab, The New. « Iran ‘strongly denies’ arming Yemen Houthi rebels ». alaraby. Retrieved October 14, 2018.
  137. ^ Isobel Asher Hamilton (June 15, 2018). « More than 400 Washington Post staffers wrote an open letter to Jeff Bezos calling out his ‘shocking’ pay practices ». Business Insider. Retrieved June 18, 2018.
  138. ^ Farhi, Paul (February 19, 2019). « The Washington Post sued by family of Covington Catholic teenager ». The Washington Post. Retrieved February 19, 2019.
  139. ^ à b Lin Wood and Todd McMurtry (February 19, 2019), SANDMANN v. WASHINGTON POST complaint, UNITED STATES DISTRICT COURT EASTERN DISTRICT OF KENTUCKY NORTHERN DIVISION AT COVINGTON
  140. ^ Cleve R. Wootson Jr., Antonio Olivo and Joe Heim (January 22, 2019), « ‘It was getting ugly’: Native American drummer speaks on his encounter with MAGA-hat-wearing teens », The Washington Post
  141. ^ Jake Tapper (January 20, 2019), « Statement of Nick Sandmann. Covington Catholic High School Junior, Regarding Incident at the Lincoln Memorial », Twitter via Hemmerlaw.com
  142. ^ Antonio Olivo, Cleve R. Wootson Jr. and Joe Heim (January 20, 2019), « Marcher’s accost by boys in MAGA caps draws ire », The Washington Post via Hemmerlaw.com
  143. ^ Michelle Boorstein (January 20, 2019), « ‘Opposed to the dignity of the human person’: Kentucky Catholic diocese condemns teens who taunted vet at March for Life », The Washington Post
  144. ^ Philip Bump (January 20, 2019), « Most young white men are much more open to diversity than older generations », The Washington Post
  145. ^ Michael E. Miller (January 22, 2019), « Viral standoff between a tribal elder and a high schooler is more complicated than it first seemed », The Washington Post
  146. ^ Chamberlain, Samuel (February 19, 2019). « Covington student’s legal team sues Washington Post ». Fox News.
  147. ^ Knight, Cameron (October 28, 2019). « Judge to allow portion of Nick Sandmann lawsuit against Washington Post to continue ». USA TODAY. Retrieved October 29, 2019.
  148. ^ « The Washington Post Urged to Fire Columnist Richard Cohen for Deeply Racist de Blasio Editorial ». Retrieved October 23, 2019.
  149. ^ « Washington Post criticised, and lampooned, over Baghdadi headline ». BBC World News. October 28, 2019. Retrieved November 4, 2019.
  150. ^ http://www.washingtonpost.com/opinions/2019/08/20/bernie-sanders-has-smart-critique-corporate-media-bias/. Retrieved November 17, 2019.
  151. ^ « Washington Post editor responds to Bernie Sanders: Your ‘conspiracy theory’ is wrong ». CNN. Retrieved November 17, 2019.
  152. ^ https://www.jacobinmag.com/2019/08/washington-post-bernie-sanders-media-2020-coverage
  153. ^ https://www.commondreams.org/views/2019/08/15/if-youre-looking-evidence-wapo-media-bias-against-bernie-sanders-here-it
  154. ^ « Bernie Sanders briefed by U.S. officials that Russia is trying to help his presidential campaign ». The Washington Post. February 21, 2020.
  155. ^ « Russia Is Said to Be Interfering to Aid Sanders in Democratic Primaries ». The New York Times. February 21, 2020.
  156. ^ Beaujon, Andrew (November 13, 2012). « Marcus Brauchli steps down as Washington Post executive editor, Marty Baron to take over ». Poynter Institute. Retrieved May 12, 2016.
  157. ^ « Dan Balz ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  158. ^ « Robert Costa ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  159. ^ « Karoun Demirjian ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  160. ^ « David A. Fahrenthold ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  161. ^ « Shane Harris joins national desk as intelligence reporter ». Washington Post. December 21, 2017. ISSN 0190-8286. Retrieved December 28, 2017.
  162. ^ « David Ignatius ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  163. ^ « Carol D. Leonnig ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  164. ^ « Ruth Marcus ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  165. ^ « David Nakamura – Washington, D.C. Reporter covering the White House ». Washington Post. Retrieved January 14, 2019.
  166. ^ « Ashley Parker ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  167. ^ « Kathleen Parker ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  168. ^ « Catherine Rampell ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  169. ^ « Eugene Robinson ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  170. ^ « Jennifer Rubin ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  171. ^ « Philip Rucker ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  172. ^ « David Weigel ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.
  173. ^ « George F. Will ». Washington Post. Retrieved December 28, 2017.

Further reading[[edit]

  • Kelly, Tom. The imperial Post: The Meyers, the Grahams, and the paper that rules Washington (Morrow, 1983)
  • Lewis, Norman P. « Morning Miracle. Inside the Washington Post: A Great Newspaper Fights for Its Life ». Journalism and Mass Communication Quarterly (2011) 88#1 pp: 219.
  • Merrill, John C. and Harold A. Fisher. The world’s great dailies: profiles of fifty newspapers (1980) pp 342–52
  • Roberts, Chalmers McGeagh. In the shadow of power: the story of the Washington Post (Seven Locks Pr, 1989)

External links[[edit]